Tour du Monde des friands ou des petits pâtés ou des chaussons

Spread the love

En France, le friand ou  le petit pâté ou le chausson est une sorte de pâtisserie qui contient de la viande, du poisson ou des crustacés ou encore des légumes, et qui est faite d’un rond de pâte replié sur lui-même.

Les goûts en la matière sont très variables ; certains l’aime au four, d’autres frit.

Il existe d’innombrables variantes régionales dans le monde. Dans toutes les recettes, il y a toujours différentes versions.

Voici un Tour du Monde des friands ou des petits pâtés ou des chaussons que j’ai pu déguster lors de mes voyages, à découvrir :

Bestel

Les bestels sont des petits chaussons de viande dans une feuille de brick en triangles confectionnées dans la cuisine juive du Maghreb.

Les ingrédients nécessaires pour confectionner des bestels sont :  feuilles de brick,  viande hachée, œuf, citron, oignon, gousses d’ail, brin d’estragon, feuille de laurier, pincées d’herbes de Provence, pincées de quatre-épices, sel et poivre du moulin…

Une version aux pommes de terre,existe également.

Börek ou  burek ou beurek

Un börek ou burek ou beurek est une variété de pâtisserie salée, originaire d’Asie centrale, qui s’est développée sous l’Empire romain ou dans l’Empire byzantin, dans les Balkans.

Les Serbes, les Bulgares et les Grecs préparaient des böreks depuis le Moyen Âge. La venue des Turcs ottomans, nomades des steppes d’Asie centrale, qui adoptèrent la cuisine byzantine, les popularisèrent dans tout le bassin méditerranéen.

Les böreks sont fourrés avec du fromage, des épinards, de la viande hachée (viande de porc, parfois, pour les pays chrétiens) ou de pommes de terre.

Ils sont souvent à base de pâte phyllo (ou yufka en turc), frits ou cuits au four.

Calzone

La calzone est une recette culinaire typique des Pouilles.

Le terme italien peut se traduire par « chausson » ; il s’agit en effet d’une pizza pliée en deux pour en faire une pâte farcie généralement de mozzarella et de tomates, et avec éventuellement du jambon.

Les Italiens la consomment pendant les repas en antipasto (assortiment d’entrées), en plat de résistance ou en en-cas dans l’après-midi.

Le plus souvent, les pizzas calzone sont préparées par un traiteur, à la demande du client et sont dégustées très chaudes.

À Naples, où elle est aussi très populaire, elle est appelée simplement pizza fritta quand elle est frite.

Cornish pasty

Le Cornish pasty est une sorte de chausson originaire de Cornouailles en Angleterre.

Il s’agit traditionnellement d’une préparation salée cuite au four et contenant du bœuf haché, des pommes de terre, des oignons et du rutabaga.

La Cornish pasty fait l’objet d’une indication géographique protégée (IGP) dans l’Union européenne.

Une vraie Cornish pasty se doit d’être en forme de D, et consiste en une petite pochette de pâte brisée bien dorée, contenant un mélange de viande de boeuf( bavette coupée en cubes), de lardons fumés, d’oignon, de patate,  de navets, de poireau, d’ oignons finement émincés,  de bouillon de boeuf dégraissé , de sauce Worcestershire et de rutabaga. Ce dernier est facilement remplaçable par des carottes, mais apparemment, c’est un sacrilège!

Une vraie Cornish pasty contient sans faute des petits dés de ce drôle de légume, appelé swede ou turnip au Royaume-Uni.

Empanada

L’empanada est un petit chausson (ou feuilleté), farci de viande, de poisson, d’œuf, de pomme de terre ou d’autres ingrédients, selon les coutumes de chaque région.

On la retrouve dans la cuisine espagnole traditionnelle, en Amérique latine, mais aussi dans le sud de la France par le biais de la cuisine catalane et occitane (région pyrénéennes et frontalières).

La popularité des empanadas est survenue pour la première fois en Espagne à l’époque des invasions arabes. Un livre daté de 1520, rédigé en catalan par Robert de Nola et se nommant « Libre del Coch » décrit des empanadas fourrées aux fruits de mer.

Dans un premier temps, la croyance populaire a pensé que c’est à travers les arabes que les espagnols ont découvert ce plat, utilisant de la viande d’agneau et des épices et qui étaient alors nommés « esfigha » ou encore « fatay« .

Mais il a été découvert que bien plus tôt, les grecs en préparaient à base de pâte phyllo, et les perses plusieurs siècles auparavant qui avaient déjà un plat très similaire.

Fata’ir ou fitiir ou encore fatayer

Le fata’ir ou fitiir ou encore fatayer (de l’arabe littéralement « gaufre ») est une pâtisserie salée fourrée avec de la viande, des épinards ou du fromage, se dégustent à tout moment de la journée, chauds ou froids.

Il est issu de la cuisine levantine.

Ce plat se retrouve dans la plupart des pays du Moyen-Orient (Koweït, Syrie, Palestine, Égypte, Liban, Jordanie, Turquie…).

Gyoza

Dérivé du jiaozi chinois, le gyoza est un ravioli traditionnel japonais.

Présenté sous la forme d’un petit chausson de pâte, il est farci de différentes manières, mais la plupart du temps, on y trouve du porc ainsi que des légumes.

On le fait griller à la poêle et il est dégusté chaud, avec de la sauce soja.

Hoppang

L‘hoppang est un casse croûte chaud qui est vendu dans toute la Corée, c’est un chausson aux haricots rouges . C’est une version pratique du jjinppang (pain cuit à la vapeur) et est généralement garnie de pâte de haricots rouges lisse et sucrée.

L‘hoppang est très souvent mangé en hiver. L’haricot rouge est très bon pour la santé.

Knish

 

Le knish est un plat juif originaire d’Europe de l’Est et consommé en Amérique du Nord, dont le nom dérive du yiddish qui veut dire « boulette cuite au four et fourrée ».

Il s’agit d’une pâte qui renferme une farce de pommes de terre et oignons, dans la version la plus traditionnelle, qui est née d’une situation d’extrême pauvreté dans l’Europe de l’Est .

D’autres variations existent selon les pays dans lesquels ces immigrants se sont installés. Ainsi, on trouve des knishes fourrés de viande hachée, choucroute, fromage, foies

Öçpoçmaq

L’öçpoçmaq triangle ») est un plat traditionnel de Russie spécialité de la cuisine tatare et bachkir.

C’est un chausson triangulaire fourré avec du bœuf haché, de l’oignon haché et des pommes de terre crues.

Il est consommé avec du bouillon ou du thé.

Pili Pili ou pastel de viande

Au Cameroun, le pili pili ou pastel de viande, sont des chaussons fourrés à la viande en sauce.

Ces pili pili ou pastels de viande sont de formes diverses, suivant les ménagères. Ils sont très courants et on en trouve à vendre dans les rues, sur les marchés.

Ces chaussons farcis et frits tels des beignets, se mangent chauds ou tièdes.

Pirozhok

Le pirozhok (en russe, forme plurielle de pirozhok, littéralement un « petit gâteau »), est un chausson à base de pâte feuilletée cuits ou frits farci cuisiné en Russie .

 Une variété commune de pirozhki est constituée de petits pains farcis cuits au four à base de pâte à levure et souvent glacés à l’oeuf pour donner la couleur dorée commune.

Ils contiennent généralement de la viande (très souvent du bœuf) ou une garniture de légumes (purée de pommes de terre, champignons, oignons et œuf, ou chou).

Les pirozhki peuvent aussi être farcis de poisson (saumon) ou avec un remplissage de flocons d’ avoine mélangée avec de la viande ou des abats.

Rissois

Les rissóis (au singulier rissol) sont des petits chaussons salés farcis et frits, originaires du Portugal.

Le terme “rissol” vient du latin russeolus qui signifie “rougeâtre” et qui a donné le terme français “rissoler”. Il s’agit d’une spécialité portugaise très populaire, à déguster comme en-cas, en apéritif ou en entrée.

Ces croquettes en forme de demi-lune sont généralement garnies de crevettes ou de morue, parfois de viande hachée, puis elles sont panées et frites.

 Runza

Les runzas sont des chaussons de pâte briochée sucrée garnis d’une farce constituée d’un mélange de viande hachée de bœuf, oignons et chou blanc ou rouge.

Il s’agit d’une recette issue d’Europe de l’Est (et plus précisément d‘origine germano-russe).

Samoussa

Les samoussas sont des triangles de feuilles de brick garnis originaire du nord de lInde et du Pakistan.

De forme triangulaire, il est composé d’une fine pâte de blé qui enrobe une farce traditionnellement faite de légumes ou de viande, de piment et d’épices, notamment la coriandre et le curcuma.

Tchebourek

Une tchebourek est une sorte de chausson de pâte non levée, frit, farci de viande hachée ou émincée (généralement de mouton) et d’oignons, et assaisonné de poivre, de persil… Il est frit dans une grande quantité d’huile végétale. On le trouve parfois aussi farci de fromage au lieu de viande.

La tchebourek est fait d’une pièce ronde de pâte repliée sur la garniture, en forme de demi-lune.

C’est un mets national des Tatars de Crimée, populaire également auprès des diasporas tatares en Turquie, Roumanie, Russie et Ouzbékistan.

Les tcheboureki se sont répandus dans divers pays de l’ex-Union soviétique, dans le domaine de la restauration rapide. On les trouve notamment dans des établissements portant le nom spécifique de tchebouretchnaïa.

Tirópita ou tyropita

La tirópita ou tyropita ( en grec littéralement : « tarte au fromage ») est dans la cuisine grecque un friand au fromage.

Il s’agit d’une préparation faite de plusieurs couches de pâte phyllo, badigeonnées de beurre ou d‘huile d’olive, et fourrée d’un mélange de fromage et d’œuf.

Il existe une variante appelée skopelos, un friand au fromage, dans lequel de longues bandes de pâte phyllo farcies au fromage forment une spirale qui sera ensuite frite.

 

Laissez un commentaire, ou faites un lien vers cet article.

Donnez votre avis ou des informations supplémentaires

Vous devez vousLogger pour poster un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :