Araignée, merlan, poire… morceaux du boucher

Araignée, merlan, poire… morceaux du boucher, ainsi se nomment des pièces de viandes savoureuses.

Avec le merlan, l’araignée, la poire fait partie des « morceaux du boucher » car celui-ci les réserve aux gastronomes.

Son appellation courante dans les bistros et restaurants de « poire du boucher » n’a rien à voir avec la « poire de boucher », ou bouchet, qui est une poire grosse, ronde, tendre et blanche, mûrissant à la mi-août.

La poire, le merlan et l’araignée (muscle jumeau de la fausse araignée) font partie de la tranche, une grosse pièce située sur la face interne de la cuisse où les muscles sont peu sollicités et donnent des viandes naturellement tendres. L’ensemble comprend également le tende de tranche (ou talon de tranche) et le dessus de tranche.

Les trois premiers sont surnommés « les morceaux du boucher » car ils sont difficiles à détailler et nécessitent donc un travail important et patient de la part de l’artisan… car la tradition veut que le boucher les réserve aux amateurs où pour lui même car ces morceaux demandent du travail de préparation.

Araignée

araignee

 L‘araignée fait partie de la tranche (ou talon de tranche), plat de tranche-Rond de tranche-Mouvant, grosse pièce de la cuisse située sur la face interne est composée de six muscles :

L’ araignée, de forme très irrégulière est un petit muscle de tout au plus 750 g. Dénervé, on en fait un bifteck.

Merlan

merlan

Le merlan, petit muscle long et plat, pèse de 800 g à 1 kg. Ses fibres sont courtes. C’est un morceau à bifteck, très tendre. C’ est un petit muscle long et plat pris dans la cuisse du bœuf (la tranche, face interne de la cuisse où les muscles sont peu sollicités donnant des viandes tendres). Il pèse entre 800 grammes et 1 kilo, ses fibres sont courtes, c’est un morceaux très tendre.

Le merlan de bœuf se cuisine généralement saignant avec pour des cuissons : grillé, sauté, avec ou sans sauce. Pour un bœuf à la ficelle, une fondue bourguignonne ou chinoise, un plat exotique à base de lamelles de bœuf, demander de la poire ou du merlan. Il faut compter 150 g par personne pour un bifteck, 200 g pour un rosbif.

Poire

poire

La poire est un petit muscle rond et charnu en forme de poire, et dont le poids varie entre 500 et 600 g. En boucherie, la poire est une pièce qui se situe au niveau de l’arrière train de l’animal (bœuf), au-dessus de laraignée. C’est un morceau de la tranche.

Ce morceau de première catégorie en forme de poire, ce qui lui donne son nom, est un muscle à fibres courtes pesant de 500 à 600 grammes, il est très tendre.

 Il fait d’excellents biftecks et fait merveille dans une fondue.

Laissez un commentaire, ou faites un lien vers cet article.

Donnez votre avis ou des informations supplémentaires

Vous devez vousLogger pour poster un commentaire