Boutiques

Les 10 pâtisseries à goûter au moins une fois dans sa vie

Spread the love

On les voit partout sur les réseaux sociaux ou dans la nouvelle saison de Top Chef : mais quelles sont vraiment les pâtisseries incontournables à goûter au moins une fois à Paris ?

 

 

 

 

Tour d’horizons des meilleures créations sucrées de la capitale.

Á découvrir :

 

  

La tarte Infiniment Vanille de Pierre Hermé

 

 

 

 

Avec la Tarte Infiniment Vanille, Pierre Hermé relève le défi de nous étonner avec une saveur pourtant familière.

Il joue ici avec les textures : sur une pâte sablée croquante reposent une ganache onctueuse chocolat blanc-vanille et un biscuit moelleux imbibé au jus de vanille. Et, pour apporter une touche de légèreté, une mousse mascarpone à la vanille infiniment onctueuse.

Un dessert réconfortant mais raffiné et délicat, à l’image des autres desserts signatures du chef pâtissier parisien, tels l’Ispahan ou le macaron Mogador.

Composition : Pâte sablée, biscuit imbibé au jus de vanille, ganache au chocolat blanc à la vanille, crème de mascarpone à la vanille.

Prix: 10,00 €

PIERRE HERMÉ PARIS

185 Rue de Vaugirard

 75015 Paris

Tél : 01 45 12 24 02

La clamatarte de Tapisserie

 

 

 

 

En 2021, Bertrand Grébaut et Théophile Pourriat ouvrent Tapisserie rue de Charonne, après Septime, Clamato et D’une Île.

La fameuse clamatarte est composée d’une pâte sucrée, d’un appareil au sirop d’érable et d’une généreuse quenelle de crème fouettée à la vanille, gourmande et décadente.

Pour les amateurs de saveurs nouvelles, Tapisserie propose également depuis peu des choux à la crème infusée à la flouve odorante.

Composition : Pâte sablée, biscuit imbibé au jus de vanille, ganache au chocolat blanc à la vanille, crème de mascarpone à la vanille.

Prix: 6.50 €

Tapisserie – Charonne

65 Rue de Charonne

75011 Paris

Tél : 01 55 28 79 43

 

Les trompe-l’œil de Cédric Grolet

 

 

 

 

Au fil des années, les fruits en trompe-l’œil sont devenus la marque de fabrique de Cédric Grolet, chef pâtissier du Meurice. Poire, noix, pêche, fraise, grenade… La collection évolue au fil des saisons et de ses inspirations. Chaque pièce semble sculptée à la main mais n’en reste pas moins comestible. À la découpe se dévoile en effet un entremet au goût inédit.

 

Dernier coup de cœur en date : le fruit de la passion qui, derrière sa peau violacée, renferme une délicieuse mousse passion et un cœur coulant fruit de la passion, jus maison gélifié, vanille, Tabasco et grains de passion.

 

 

 

 

Sélection du mois d’avril : fruit de la passion, noix de pécan, citron vert, pomme rouge, fève tonka.

Prix: 17,00 €

La Pâtisserie du Meurice par Cédric Grolet

6 Rue de Castiglione

75001 Paris

Tél : 01 44 58 69 19

 La tartelette pistache-fleur d’oranger

du Jardin Sucré

 

 

 

 

La subtilité de la fleur d’oranger associée au goût franc de la pistache : telle est la recette à l’origine du succès de cette tarte imaginée par Mélanie et Arnaud Mathez du Jardin Sucré.

Son cœur coulant au praliné, déposé sur une ganache pistache et recouvert d’une mousse fleur d’oranger, est devenu la signature des deux pâtissiers.

Il se décline dans d’autres de leurs desserts, comme la tarte sésame noir-yuzu ou l’entremet vanille-cacahuète.

Composition : Pâte sucrée, ganache pistache, cœur coulant praliné pistache, mousse fleur d’oranger, pistaches grillées.

Prix: 7 €

Le Jardin Sucré

156 Rue de Courcelles

 75017 Paris

Tél : 09 87 36 23 95

Le Mont-Blanc de Mori Yoshida

 

 

 

 

Avec Sadaharu Aoki ou Kaori Akazawa de Pages Blanches, Mori Yoshida fait partie de ces chefs pâtissiers japonais qui, installés à Paris, revisitent avec excellence les grands classiques de la pâtisserie française.

Parmi ses créations, un dessert se distingue par son élégance : le Mont-Blanc.

Comme à son habitude, le chef pâtissier reprend les principaux éléments de ce dessert traditionnel, la crème de marrons et la crème fouettée, en y apportant sa touche personnelle, une base composée d’une crème d’amandes et d’une pâte filo. Un véritable plaisir visuel et gustatif

Composition : Pâte filo, crème d’amandes, crème de marrons, crème fouettée et morceaux de marrons confits au rhum.

Prix: entre 3.5 euros et 5.80 euros pour des petits gâteaux individuels

Mori Yoshida

65 Av. de Breteuil

75007 Paris

Tél  : 01 47 34 29 74

 La madeleine de François Perret

 

 

 

 

Elle était à l’origine un gâteau en forme de coquillage particulièrement apprécié des enfants.

La madeleine est devenue, grâce à François Perret, une pâtisserie de palace. Tout commence lorsque le chef pâtissier du Ritz, en poste depuis 2016, choisit de faire de ce petit gâteau traditionnel la pièce maîtresse du tea-time du salon Proust.

Légère, aux formes voluptueuses, elle intègre ensuite le Comptoir du Ritz dont elle devient l’emblème. La madeleine adopte alors des habits nouveaux, déclinés au fil des saisons : une coque pistache, un goût de citron ou un cœur fondant au chocolat, au caramel ou aux fruits.

La madeleine du Ritz existe désormais en grand format et sous forme de coffrets à offrir. Un plaisir simple qui se partage.

Sélection du mois d’avril : caramel, chocolat, citron, classique, framboise, passion et pistache.

Prix: 21.00 € le coffret de 5

Ritz Paris Le Comptoir

38 Rue Cambon

 75001 Paris

Tél : 01 43 16 30 26

 Le cheesecake de Nina Métayer

 

 

 

 

À mi-chemin entre tradition et singularité, le cheesecake imaginé par Nina Métayer reflète des valeurs chères à ses yeux : le plaisir, le raffinement et le respect des produits et des savoir-faire.

Les fondamentaux du dessert américain sont présents, auxquels la cheffe pâtissière s’est permise d’ajouter un cœur fondant au fromage frais pour un jeu de textures inédit. Elle utilise ici un chocolat végétal d’amande blanche et un fromage double crème sélectionné par Laurent Dubois, maître fromager Meilleur Ouvrier de France.

Elle rappelle ainsi l’importance de choisir des ingrédients plus respectueux des producteurs locaux et de l’environnement.

Composition : Sablé spéculoos au sucre muscovado, chocolat végétal d’amande blanche, praliné, amande et noisettes. Mousse au fromage frais cru et zestes de citron. Cheesecake au fromage frais double crème.

Prix: à partir de 4.50 € la part individuelle

 

Printemps du Goût

2 Rue du Havre

 8e étage

 75008 Paris

La tarte aux coings de Maison Aleph

 

 

 

 

Le coing se fait rare dans le répertoire des pâtissiers, mais Myriam Sabet est l’une des rares à l’avoir apprivoisé.

Poché dans un sirop à la cannelle puis déposé façon Tatin sur une compotée de coing à la vanille, une crème d’amande onctueuse et un feuilletage croustillant à la pâte filo, elle réussit à en faire une délicieuse tarte qui allie savoir-faire français et inspirations levantines.

Ce dessert rafraichissant et acidulé se partage : il est possible de commander une tarte pour 40 convives.

Composition : Pâte filo, crème d’amande, compotée de coing à la vanille et coings pochés dans un sirop à la cannelle.

Prix: environ 6.50 €

Maison Aleph

20 Rue de la Verrerie

 75004 Paris

Tél : 09 83 03 42 02

 La tarte citron-basilic de Jeffrey Cagnes 

 

 

 

 

La tarte au citron est un dessert emblématique que le chef pâtissier Jeffrey Cagnes s’est mis en tête de transformer.

Il fait le choix audacieux d’oublier le citron jaune, remplacé par le citron vert, qu’il décline sous différentes formes.

Sur une base sablée noisette repose un crémeux au citron vert surmonté d’une ganache montée citron vert. Mais le plus étonnant et le plus épatant dans ce dessert reste le confit citron vert-huile d’olive.

Défi relevé pour le chef pâtissier qui compte désormais deux boutiques à Paris.

Composition : Base sablée noisette, crémeux au citron vert, cœur au confit de citron vert, huile d’olive, basilic, ganache montée citron vert.

Prix: à partir de 6,70 € 

Jeffrey Cagnes Paris 2ème

 73 Rue Montorgueil

75002 Paris

Téléphone : 01 42 36 70 48

Le soufflé fromage blanc de Benoît Castel

 

 

 

 

Le soufflé fromage blanc de Benoît Castel pourrait à lui seul résumer toute la philosophie du pâtissier boulanger.

Il sélectionne avec soin ses matières premières, qu’il travaille ensuite le moins possible afin d’en conserver toute l’authenticité. Du fromage blanc 0%, des blancs d’œufs, du sucre et du lait suffisent à la réalisation de son appareil à soufflé qu’il verse ensuite sur une pâte sucrée au bon goût d’amande.

À cela, Benoît Castel aime ajouter une touche de générosité avec une confiture à la framboise. Rien de plus, rien de moins. Un dessert simple et réconfortant qui nous ramène à l’essentiel.

Composition : Pâte sucrée, appareil à soufflé composé de fromage blanc 0 %, de blancs d’œufs, de sucre et de lait.

 

Benoît Castel

150 Rue de Ménilmontant

 75020 Paris

Tél : 01 46 36 13 82