Quelques interrogations sur Paris -1

Toujours à la recherche de divers renseignements insolites, étonnant étrange baroque bizarre curieux déroutant drôle excentrique extraordinaire inaccoutumé incroyable inhabituel inusité pittoresque rare saugrenu singulier  sur Paris.

En lisant Miscellanées et histoires insolites de Paris écrit par Delphine Gaston, je m’en suis inspiré pour poser plusieurs questions drôles, inattendues, étranges,  curieuses sur la Capitale.

miscellaneesparis

Voici une série de questions sur Paris sur divers domaines parisiens, si vous n’avez pas trouvé!!!!

Les réponses figurent en bas de page avec une illustration photographique, à découvrir:

 

1-Pourquoi la place Blanche porte t’elle ce qualificatif?

2-Qu’est le rôle du zouave du pont de Alma?

3-Quel musée se trouve rue des Eaux 75016 et est un amusant antonyme?

4-Pourquoi la Préfecture de Police est surnommée : « la maison poulaga »?

5-Quelle est la particularité des liens de Paris et Rome?

§

§

§

§

§

§

§

 

 

1-La place Blanche 75009 tire son nom de sa situation à l’emplacement de l’ancienne Barrière Blanche précédemment appelée Barrière de la Croix Blanche.

place blanche
Le nom de la place aurait aussi  pour origine l’enseigne d’un établissement de boissons qui se tenait à proximité sur le chemin des Porcherons : »A la Croix Blanche« .

place blanche1

Autre hypothèse  La place était sillonnée par les voitures chargées de plâtre venant des carrières de Montmartre.

2-Le zouave du pont de l’Alma est une statue de Georges Diebolt, l’une des quatre sculptures représentant les troupes ayant participé à la guerre de Crimée, initialement fixées sur les piles de l’ancien pont de l’Alma 75008, et la seule qui subsiste aujourd’hui à cet emplacement.

zouave1

Selon la tradition parisienne, lorsque « le zouave a les pieds dans l’eau », la Seine est en crue.

zouave1

Lors de la crue historique de 1910, l’eau atteignit les épaules du zouave.

Depuis 1974, cependant, le zouave étant placé plus haut qu’il ne l’était originellement, les crues qu’il signale sont plus graves. L’administration fluviale mesure désormais le niveau des crues au pont de la Tournelle.

Le zouave a de nouveau eu les pieds recouverts d’eau fin décembre 2010.

 

3-Le musée du Vin est un musée situé : Rue des Eaux, 5 Square Charles Dickens 75016, face à la tour Eiffel, à quelques centaines de mètres du Trocadéro. Il témoigne de la richesse et de la diversité du patrimoine français à travers une exposition d’outils et d’objets se rapportant aux travaux de la vigne et du vin.

museeduvin1

Autrefois, la colline où serpentent les galeries du musée du Vin, était recouverte par l’immense forêt de Rouvray. Vers le vie siècle se développe sur les hauteurs de Chaillot, le village de Nigeon, avec ses cultures, vignes et carrières.

??????????????????????????????????????????????????????????

À partir de 1493, saint François de Paule, ermite italien, crée l’ordre des Minimes. Le domaine de cette communauté s’étend alors jusqu’à l’actuelle rue des Eaux. L’édification de l’abbaye de Passy commence. Les moines cultivent quelques arpents dans un clos dont la rue Vineuse et la rue des Vignes rappellent aujourd’hui l’existence. Dans l’épaisseur de la colline, ils aménagent les celliers de l’Abbaye dans les carrières existantes.

À partir du XVIIe siècle, la rue des Eaux est ouverte et permet aux visiteurs d’accéder au musée. Le nom de cette rue évoque les sources d’eaux minérales découvertes à cet endroit et en grande vogue jusqu’en 1785. Aujourd’hui encore, les visiteurs peuvent observer un puits éclair à margelle carrée. Le musée du Vin est implanté dans d’anciennes carrières du Moyen Âge, qui ont servi de celliers au XVe siècle. Les frères du couvent des Minimes (Passy) produisaient alors un vin très apprécié du roi Louis XIII, à partir des récoltes viticoles du flanc des coteaux de la Seine.

 Le musée du Vin est la propriété du Conseil des échansons de France depuis 1984, une confrérie bachique regroupant des amateurs-puristes du vin, en France et à l’étranger, et ayant pour objectif à travers ce musée de « défendre et promouvoir les meilleurs vins d’appellation d’origine contrôlée » (AOC).

4-L’origine du surnom  « maison Poulaga », « poulets  » remonte au XIXe siècle et donne un aspect quasi patrimonial, affectueux à l’appellation.

la maison poulaga

La préfecture de police 9 Boulevard du Palais 75004 Paris rappelle qu’en 1871, soit un an après avoir changé de nom officiel (les « sergents de ville » deviennent les « gardiens de la paix »), Jules Ferry met à disposition de la préfecture la caserne de la Cité pour en faire son siège.

Cette caserne a été bâtie sur l’emplacement de l’ancien marché aux volailles de Paris. Rapidement, le sobriquet de « poulets » est donné aux policiers. On dit aussi « poulaga » (« la maison poulaga » désigne la police au sens large), « poulard », voire « perdreau ».

pp

Plus populaire, et mieux partagée de génération en génération que les surnoms « condé » ou « keuf », la métaphore animale du poulet contribue à faire du policier « un familier ».

5- Paris est d’ailleurs encore aujourd’hui la seule ville avec laquelle Rome a construit un jumelage. 

jumelageromeparis1

Le jumelage entre Rome et Paris date de 1956.

A l’époque, on disait : « Solo Parigi è degna di Roma, solo Roma è degna di Parigi » (Seule Paris est digne de Rome ; seule Rome est digne de Paris).

 

Laissez un commentaire, ou faites un lien vers cet article.

Donnez votre avis ou des informations supplémentaires

Vous devez vousLogger pour poster un commentaire