Divers noms régionnaux de préparations de Galettes de Pommes de Terre

Spread the love

La galette de pommes de terre est une préparation culinaire à base de pommes de terre, généralement frite à la poêle.

Les recettes en sont multiples selon les régions; elles peuvent associer des copeaux de pommes de terre, d’œufs et de copeaux d’oignons ou d’autres ingrédients.

La galette peut être recouverte de diverses sauces, aigres (sauce aigre, nombreux fromages) ou douces (coulis de pommes avec ou sans cannelle) et confectionnée à partir de pommes de terre pelées, coupées, ou accommodées à la brunoise.

Dans la cuisine française, on émince finement les pommes de terre pour en faire des galettes, et les sauces aigres font plus souvent partie des ingrédients que de la garniture.

Selon les régions, la galette de pommes de terre prend différents noms, je vous propose de détailler quelques  préparations de Galettes de Pommes de Terre que j’ai pu déguster, à découvrir :

 

Beignet râpé

beigrapé

Dans les Hautes Vosges, on  nomme  la galette de pommes de terre « beignet râpé » ou tout simplement « râpé » : c’est un plat familial servi avec de la salade verte.

La version traditionnelle est sans œufs, ni liant quelconque. Aujourd’hui, il fait partie des cartes des fermes auberges sur les crêtes des Vosges .

Les beignets râpés, magnifiquement dorés, que l’on retrouve à peu près partout dans le grand Est, demeurent une tradition lorraine, restée très enracinée dans les Vosges.

Ce beignet se réalise on ne peut plus simplement à partir de pommes de terre râpées, d’oignons et de persil hachés, le tout, poivré et salé, lié avec des oeufs et un peu de farine. Prélevée en portions à l’aide d’une cuillère, chaque pièce sera frite sur les deux faces à l’huile ou au saindoux.

Crique

crique

La crique est une galette de pommes de terre revenues à la poêle.

En Ardèche et dans la Drôme, la recette traditionnelle consiste à râper les pommes de terre crues qui sont ensuite assaisonnées (sel, poivre et persil), éventuellement additionnées d’un ou plusieurs œufs battus et cuites à la poêle sous forme d’une galette d’un doigt d’épaisseur.

Pommes darphin ou pommes paillasson

darphinpommeLes pommes darphin ou pommes paillasson sont des pommes de terre taillées en julienne, assaisonnées et sautées en forme de galette de pommes de terre, elles accompagnent viandes et poissons rôtis ou sautés mais aussi les volailles, on peux faire des pommes darphin dans une grande poêle.

 Gromperekiche ou Gromperkicheln ou Gromperkiecheln ou Gromperpankech

gromp

Globalement, la galette de pommes de terre est un plat très répandu dans le massif vosgien.

En Moselle germanophone elle est appelée Gromperekiche, également Gromperkicheln ou Gromperkiecheln dans la région de Boulay et Gromperpankech dans la région de Thionville.

La Gromperekiche est une galette de pommes de terre savoureuse et croustillante. Accompagné de saumon fumé, de jambon.

Milhassou corrézien

milhassou

Le milhassou corrézien est une  galette de pommes de terre râpées cuisinée en Corrèze.

Il est préférable de râper les pommes de terre à la main pour obtenir la bonne consistance en incorporant des petits morceaux de lard gras de porc de Bigorre.

Râpée du Morvan

rapeea

La râpée du Morvan est une variété de recette de pommes de terre râpée, c’étaient le plat principal servi avec une salade, elle est composée de : fromage blanc, de farine, d’œufs , sel, poivre, muscade,  tout comme la pomme darphin.

Râpée Stéphanoise

rapee-stephanoise

La râpée Stéphanoise est une galette de pommes de terre et d’œufs battus, équivalente à la crique ardéchoise . Comme son nom l’indique, elle est originaire de Saint-Etienne.

Dégustée salée et poivrée ou plus rarement, avec du sucre ou de la confiture, elle tient, comme bon nombre d’authentiques recettes de terroir, son origine dans les préparations copieuses et bon marché que les paysans se mitonnaient à partir des produits de leur ferme.

Rösti ou roesti

ROESTILe rösti ou roesti (nom masculin pluriel) est une galette de pommes de terre, typique de la Suisse alémanique, mais consommée dans toute la Suisse, ainsi qu’en Alsace.

À l’origine, les pommes de terre, cuites la veille ou antérieurement en robe des champs, étaient grossièrement râpées, formées en galettes et revenues dans du saindoux ; celui-ci a été progressivement remplacé par du beurre.

Il existe de très nombreuses variantes, certaines classiques en y ajoutant du fromage, du lardon ou de l’oignon, d’autres plus originales.

Totsche

totsche

À Russ, dans la vallée de la Bruche en Alsace, la galette de pomme de terre se nomme totsche ; il existe une fête de la totsche.

Il faut des belles et de grosses pommes de terre, de gros oignons, beaucoup de persil du sel et du poivre et de la farine, c’est la recette de tradition.

Laissez un commentaire, ou faites un lien vers cet article.

Donnez votre avis ou des informations supplémentaires

Vous devez vousLogger pour poster un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :