Un Tour du Monde des Sandwichs…..cuisine de rue, et d’autres en-cas…

Depuis quelques temps, la cuisine dite de rue, se développe, camions trucks et autres proposent  des en-cas : sandwichs, et autres préparations à déguster sur le pouce, debout, en marchant, ou encore assis sur un tabouret.

Du « paris-beurre » au wrap en passant par différentes formes de ce type de mets , on peut déguster à Paris des  casse-croûtes du monde entier.

Du simple sandwich qui  est un mets généralement composé de deux ou plusieurs tranches de pain avec un ou plusieurs ingrédients entre elles.

Le terme « sandwich » tire son origine de John Montagu, 4e comte de Sandwich.

Voici un éventail de ces repas rapides mais néanmoins de plus en plus savoureux, à découvrir :

Baguel ou bagel

BAGEL

 Le baguel ou beguel (du yiddish) est un rouleau en forme d’anneau, à la texture très ferme, fait d’une pâte au levain naturel, cuit brièvement dans l’eau avant d’être passé au four.

Ces petits pains d’une dizaine de centimètres de diamètre d’origine de l’Europe Centrale ou Orientale, ont suivi les immigrants juifs d’Europe de l’Est aux États-Unis et au Canada où ils sont servis garnis de fromage blanc, de saumon fumé ou d’autres ingrédients selon leur disponibilité et l’imagination du cuisinier. Les origines du bagel et de son nom sont multiples et variables, selon les légendes urbaines entre l’Allemagne, l’Autriche et la Pologne.

On les retrouve parfois nature mais souvent aromatisés aux graines de sésame, de carvi, de pavot, aux oignons frits…

Bánh mì

banh mi

Le Bánh mì est le mot vietnamien pour pain. La baguette est héritée du colonialisme français en Indochine, et les ingrédients du Bánh mì intègrent les influences françaises,  (baguettes, pâté et mayonnaise).

La baguette vietnamienne est plus petite que la française et est faite à base de farine de riz puisque celle de blé n’est pas disponible aisément au Viêt Nam. Elle a par conséquent une croûte plus mince, plus craquante. Les légumes d’accompagnement de ces sandwiches comprennent des tranches de concombre frais, des carottes et daikon au vinaigre râpées, marinés dans du vinaigre de riz, quelques feuilles de coriandre.

Quant à la garniture carnée, des  tranches de porc poêlées, vapeur ou rôties,  ou des galettes de porc, de foie de porc en pâté à tartiner, ou des boulettes de viande ou de pâté, appelé Bánh mì xíu mại ou Bánh mì pâté. Le tout est arrosé de sauce soja, de pâte de piment.

Un mélange de mayonnaise, du beurre et de jaunes d’œufs est souvent ajouté au sandwich, particulièrement dans le sud du Viêt Nam et dans les pays occidentaux.

 Autre variante, les œufs frits avec des tranches d’oignons et du beurre ou de la sauce soja constituent une garniture populaire pour le petit déjeuner.

La version végétarienne comprend généralement de tofu ou de seitan et est appelée bánh mì chay.

Baozi

baozi

Les baozi sont de petits chaussons farcis très appréciés dans la cuisine asiatique. Mets de rue ultra-populaire dans toute l’Asie, le bao est désormais à la carte de nombreux restaurants de l’Hexagone.

Il existe différents types de baozi comme il existe une grande variété de viennoiseries. La pâte est faite généralement à base de farine de blé et d’eau, parfois mélangée à d’autres farines (soja, maïs).

Pour rendre la pâte plus blanche, du lait peut remplacer l’eau. Différents types de farce à base de viande ou de légumes sont enveloppés dans une sorte de pâte levée puis l’ensemble est cuit à la vapeur.

 BauruLe Bauru

Le bauru est un sandwich classique du Brésil qui a une petite histoire en 1934, un étudiant de la Faculté de Droit de l’Université de São Paulo, Casemiro Pinto Neto, appelé bauru car il venait de la ville du même nom Bauru de l’État de São Paulo est entré au Ponto Chic, un restaurant traditionnel et un lieu de prédilection pour les étudiants. Il demande au cuisinier de lui préparer un sandwich selon ses indications.

La recette traditionnelle fait appel au fromage, habituellement de la mozzarella fondue au bain-marie, des tranches de rosbif, de la tomate et des pickles de cornichons, dans un petit pain français, dont la mie centrale est enlevée.

Le sandwich bauru fut un succès immédiat et devint le plat le plus vendu du restaurant.

 Le restaurant était fréquenté par les politiciens, les footballeurs et d’autres personnes célèbres, qui ont tous aimé le nouveau sandwich. Ils le savaient tous par l’association avec le gars qui a inventé, d’où le nom bauru.

Bifana

piadina

Le bifana est un sandwich typique du Portugal, il est composé d’une tranche de steak de porc dans un petit pain Biju (bijou) , la viande de porc ayant été légèrement sautée, avec de l’ail et diverses épices, la  grillade de porc ayant été auparavant marinée dans une sauce à base de vin blanc sec.

Il est généralement assaisonné avec de la moutarde ou une sauce chaude.

Le pain est généralement nettement croustillant.

BLT sandwich

BLT

Le sandwich BLT est un type de sandwich très populaire aux États-Unis. Il est composé traditionnellement de trois tranches de bacon, de feuilles de laitue (généralement iceberg ou romaine) et de tranches de tomate. Le tout est intercalé entre deux tranches de pain, qui peut être grillé, et assaisonné de mayonnaise.

Bocadillo ou bocata

bocadillo

Le bocadillo ou bocata, en Espagne, est un sandwich   fait de pain coupé sur la longueur, non pas avec du pain tranché, à base d’une  grande variété de remplissage : tortilla (omelette espagnole, calamar, fromage, jambon, reins de porc, etc.

Dans certaines régions d’Espagne, on étale de la tomate et de l’huile d’olive sur le pain.

Certains bocadillos sont assaisonnés avec des sauces comme la mayonnaise , aïoli , ketchup , moutarde, ou de la sauce tomate.

Bocatas de calamares

Bocatas de calamares1

Les bocatas de calamares (sandwiches aux beignets de calamar) sont une des spécialités de Madrid, soit  des calamars frits et de la mayonnaise dans de la baguette composent ce fast-food local.

Bokit

bokit

Le bokit est un sandwich de la Guadeloupe qui a pour particularité d’être frit dans une casserole d’huile de tournesol chaude.

Le bokit est composé pour l’essentiel de farine, eau, sel de levure.

Cette spécialité typiquement guadeloupéenne, s’est développée après la fin de l’esclavage,  les guadeloupéens  ne pouvant acheter du pain, ils eurent l’idée d’adapter et de fabriquer eux-mêmes un pain, sans levure à l’époque et cuit dans une casserole d’huile chaude, appelé « pain chaudière », dû à la vapeur s’en échappant.

Le bokit tire son origine du Johnny cake, sorte de pain frit que les colons de la Nouvelle-Angleterre auraient emprunté aux Indiens. Les Indiens shawnees avaient l’habitude de faire cuire une galette de maïs sur des pierres chaudes.

Au fil des échanges avec les colonies des Caraïbes, tout au long du XVIIIe siècle, le pain frit est devenu djoncake à la Dominique et à la Barbade.

Les îles françaises entendirent djonkit ou dannkit.

Le produit évoluant en forme et en contenu vers un sandwich, il prit le nom définitif de « Bokit » en Guadeloupe, pour en devenir une spécialité typique de cette île.

Aujourd’hui, le bokit est composé pour l’essentiel d’un mélange de farine, eau, sel et de levure. Chacun a sa touche personnelle pour fabriquer son bokit.

Ainsi de génération en génération la recette du bokit s’est transmise dans de nombreuses familles guadeloupéenne.

Le bokit incarne le casse-croûte à la créole : dans un chaleureux beignet croustillant, il peut être garni des ingrédients suivants : crudités, morue, poulet, thon, jambon, emmental ou encore lambi.

Ce sandwich est accompagné de La sauce chien (ou sauce antillaise) est une sauce de la cuisine antillaise dont l’aspect est celui d’un mélange de condiments verts.

Le nom tirerait son origine de celui de la marque de couteau ‘Chien‘ servant à découper les ingrédients pour sa préparation.

boksaucechien

Elle est composée de piment oiseau, d’oignon, d’ail, d’échalotes, de tiges de cive, de persil, de thym, de laurier, de jus de citron, d’huile, de vinaigre, d’eau chaude, de sel et de poivre.

Bosna ou bosner

Le bosna ou bosner en Autriche à  Salzbourg ou Linz  est un  sandwich avec une saucisse Bratwurst, il est populaire dans les marchés, où il s’accompagne parfaitement d’une bière autrichienne.

 Il est généralement composé d’oignons, de poivrons, de curry, de moutarde qui recouvrent une saucisse enfoncée dans du pain, il ressemble à un hot- dog.

Sandwich Bouchon

Le sandwich Bouchon est un délice de la  Réunion, un bouchon est une petite bouchée de viande de porc ou de poulet entourée de pâte cuite à la vapeur que l’on sert généralement en tant qu’apéritif chaud sur l’Réunion.

Le sandwich Bouchon est un mariage entre la souplesse d’une bouchée de viande gratinée et le croustillant du pain baguette.

Le bouchon est une préparation importée par les immigrants chinois provenant de la région de Canton.

Le sandwich Bouchon est  constitué d’une baguette de pain évidée dans laquelle on place les bouchées entières de de viande de porc ou de poulet.

Outre le siaw (sauce soja) et le piment, ou encore les sauces plus habituelles comme le ketchup, la mayonnaise ou le piment chinois on peut y adjoindre du fromage râpé destiné à recouvrir les bouchons, ce qui le transforme en pain bouchons gratinés.

Broodje kroket 

broodje kroket

Le broodje kroket  est un sandwich des Pays-Bas à base de croquette de ragoût de viande, roulés dans la chapelure et frits. La construction du sandwich kroket consiste essentiellement à l’inclusion d’une ou deux croquettes frites dans un  pain blanc et avec comme sauce  de la moutarde épicée du kecap  Manis .

L’inclusion de kecap  Manis : sauce de soja sucrée et épaisse utilisée couramment comme ingrédient et condiment dans la cuisine indonésienne, peut sembler étrange, mais la cuisine néerlandaise a une influence indonésienne lourde. Les Pays-Bas étaient une puissance coloniale en Indonésie.

Burrito, tortilla, taco, enchilada

 

BURRITO

Le burrito est une préparation culinaire remontant à la fin du XIXe siècle originaire du Mexique.

C’est la spécialité culinaire de l’État de Chihuahua. D’invention récente, le burrito n’est pas un plat de la cuisine traditionnelle mexicaine.

C’est une sorte de sandwich. Il se compose d’une tortilla  à la farine de blé garnie de divers ingrédients tels que de la viande de bœuf, des haricots, des tomates, des épices, du piment, de l’oignon, etc.

tortilla

On ne frit pas la tortilla, elle ne sert que d’enveloppe à son contenu.

D’autres préparations à base de tortilla existent, à savoir : le taco, l’enchilada

Taco

tacosUn taco est un antojito (en-cas) classique des cuisines mexicaine et tex-mex.

Il est composé d’une ou deux tortillas de maïs, ou de blé (surtout aux États-Unis et dans le nord du Mexique), garnies de divers ingrédients : viande, poisson, fruits de mer, légumes ou féculents. Le consommateur y ajoute généralement oignons, coriandre, citron vert et sauce pimentée.

Enchilada

enchilada

Une enchilada est une préparation culinaire d’origine mexicaine composée d’une tortilla garnie, roulée puis recouverte de sauce épicée. La tortilla utilisée est généralement frite avant d’être remplie ; la garniture comporte généralement de la viande, et notamment du poulet, surtout au Mexique, mais elle peut aussi être à base de bœuf, de purée de haricots noirs frits (« frijoles refritos »), de porc, mais traditionnellement pas de fruits de mer ni de poisson.

Dans certaines traditions culinaires, l’enchilada est gratinée au four.

Casse-Croûte Tunisien

casstun

D’aucuns considèrent que le casse-croûte tunisien est bien ancré dans notre culture gastronomique et qu’il est devenu au fil des temps la denrée préférée des des étudiants pressés qui faute de moyens ou de temps se contentent d’avaler sur le pouce un mets vite troussé pour le déjeuner.

Quoi qu’il en soit le casse-croûte tunisien a toujours gardé une clientèle qui au fil des temps en est resté demandeuse voire même accro.

 Le casse-croûte peut être un repas complet et équilibré s’il se compose des ingrédients du plat tunisien : pain italien, tomates, poivrons, concombre, oignon, coriandre fraîche, harissa, œuf dur, piments frits, thon à l’huile, pommes de terre bouillies, câpres, citrons beldi (confits), huile d’olive…

Le sandwich se décline en un panel de préparations variées au plus grand plaisir des palais.

Cemita

Cemita

Le cemita est un sandwich originaire de Puebla au Mexique.

Le cemita est un pain fait avec de l’œuf, et ressemble à de la brioche.

Les ingrédients sont des tranches d’avocat, de la viande : du bifteck  frit boeuf, ou du poulet, ou une côtelette de porc, des fils fins de fromage râpé Oaxacan, des tranches d’avocat mûr, du chipotle (préparation séchée et fumée du piment jalapeño) et du Pápalo, une herbe mexicaine parfumée (les feuilles qui dégagent une odeur forte, musquée rappelant vaguement la coriandre, pour faire des sauces piquantes et notamment la llajua), des oignons.

Chacarero

chacarero

Le chacarero ou sandwich agriculteur est un sandwich originaire du Chili fait avec émincé de churrasco : type bifteck  de boeuf, ou de lomo de porc sur un pain rond avec des poivrons verts hachés, des haricots verts cuits à froid et des tomates en tranches, de l’avocat et de la sauce piquante.

Il a été désigné  par Temps Magazine comme l’un des 13 sandwiches plus étonnants du monde.

Chivito

Le chivito est le sandwichplat national de l’Uruguay, et se compose principalement d’une fine tranche de filet mignon (churrasco boeuf), avec mozzarella, tomates, mayonnaise, olives noires ou vertes, et souvent aussi du bacon frit ou des œufs durs et du jambon.

Il est servi dans un petit pain, souvent avec des frites accompagné de salsa golf : mélange de ketchup et de la mayonnaise.

D’autres ingrédients peuvent être ajoutés dans le chivito comme les betteraves rouges, les oignons cuits, les cornichons, les pois grillées ou poivrons rouges sautés, et des tranches de concombre.

Selon la légende, un grand chef à Punta del Este, en Uruguay, Antonio Carbonada, avait une dame argentine comme cliente régulière.

Un jour , elle a demandé son sandwich préféré faite avec de la chèvre ( chivito en espagnol).

Il n’y avait plus de chèvre, donc le chef a ajouté ce qu’il avait à portée de main : churrasco boeuf, mozzarella, tomates, mayonnaise, olives noires, vertes, et ainsi le chivito est né.

Choripán

choripan

Le choripán est un sandwich inventé en Argentine à base de saucisse dans un petit pain, avec du chimichurri ou de la salsa criolla.

Il est très populaire, et on le mange dans des asados et en restauration rapide.

L’origine du nom vient de chorizo(saucisse) et pan pour pain.

Le choripán argentin se compose d’une saucisse faite de boeuf et de porc, chaud sur le gril, divisé par le milieu, et servi sur un rouleau.  Le chorizo peut être utilisé entier ou coupé en deux sur la longueur. Il est d’usage d’ajouter des sauces sur le pain, le plus probable chimichurri .

Croque-monsieur ou croque monsieur

CROQUE

Un croque-monsieur ou croque monsieur, appelé familièrement croque, est une sorte de sandwich chaud, au pain de mie, au jambon et au fromage (le plus souvent de l’emmental), grillé à la poêle, au four ou dans un appareil spécialisé, il serait apparu pour la première fois en 1910 au menu d’un café parisien boulevard des Capucines.

L’origine du mot reste néanmoins inconnue, même si certains avancent plusieurs théories, la plus répandue étant que le bistrotier du café ait lancé sous forme de boutade que la viande à l’intérieur du sandwich était de la chair humaine.

Marcel Proust en fait mention dans À l’ombre des jeunes filles en fleurs, paru en 1919 : « Or, en sortant du concert, comme, en reprenant le chemin qui va vers l’hôtel, nous nous étions arrêtés un instant sur la digue, ma grand’mère et moi, pour échanger quelques mots avec madame de Villeparisis qui nous annonçait qu’elle avait commandé pour nous à l’hôtel des croque-monsieur et des œufs à la crème… ».

Lors de la première séance du dictionnaire de l’Académie française à laquelle Louis Leprince-Ringuet a assisté, il a été discuté du mot croque-monsieur.

La définition retenue a été : « Mets composé de deux tranches de pain de mie entre lesquelles on a placé du jambon recouvert de fromage et que l’on passe au four ».

De retour chez lui, Madame Leprince-Ringuet lui fit remarquer que c’était bien la preuve que cette assemblée était uniquement masculine, puisque, comme toutes les femmes le savent, un croque-monsieur ne se cuit pas au four, mais au moyen d’un ustensile ménager spécifique.

À la session suivante, Louis Leprince-Ringuet montra cet ustensile à ses collègues.

Malgré cette démonstration amusante, la définition est restée inchangée.

Dagobert

DAGOBERT

Un Dagobert (belgicisme), appelé « club » à Bruxelles est, dans une partie de la Région wallonne, un sandwich composé de baguette garnie de jambon, agrémenté de fromage (souvent du Gouda) et de nombreuses crudités au choix: laitue, rondelles de cornichons, petits oignons au vinaigre, tomates, œufs durs, concombre, carottes râpées (parfois mélangées à du céleri-rave râpé également), le tout assaisonné de mayonnaise.

Son nom vient de la bande dessinée américaine Blondie, dont le mari Dagwood, nommé Dagobert dans la version française, se prépare régulièrement des sandwiches gigantesques.

Donkey burger

Le donkey burger est un sandwich chinois.

Il est composé de viande d’âne hachée et de pain, il est servi dans les rues de Baoding, où il est la spécialité de plusieurs restaurants.

La petite histoire veut que cette tradition culinaire soit née lors d’une pénurie alimentaire militaire.

De la viande d’âne hachée ou effilochée est placée dans un shaobing, une poche de pain grillé, semi-feuilletée. La viande est souvent servie froide, souvent avec du poivre vert ou des feuilles de coriandre, dans un shaobing chaud.

Les sandwichs à l’âne sont un aliment populaire de la cuisine de rue, mais peuvent également être trouvés sur les menus des restaurants haut de gamme.

Les donkeys burgers sont originaires de la dynastie Ming. Selon la légende, l’armée de Zhu Di n’avait rien à manger, ce qui a poussé les soldats à tuer et à manger leurs chevaux. Les populations locales ont suivi, et ont commencé à manger de la viande de cheval. Cependant, puisque les chevaux sont une ressource précieuse, les gens ordinaires ont substitué la viande d’âne à la viande de cheval et l’ont considéré plus savoureuse.

Döner kebab ou shawarma

KEBAB

 Le terme kebab signifie « grillade », « viande grillée » et désigne différents plats à base de viande grillée dans de nombreux pays ayant généralement fait partie des mondes ottoman et perse (dont l’Inde du Nord).

Dans son utilisation francophone, comme dans d’autres langues occidentales, le terme utilisé seul désigne spécifiquement le sandwich fourré de viande grillée à la broche ou döner kebab, ainsi que par extension, le type de restaurant qui le sert.

Parmi les équivalents les plus courants du terme döner kebab, le mot shawarma (et ses variantes) est utilisé au Moyen-Orient.

Ces termes désignent tous, soit la viande et son mode de préparation, soit le sandwich correspondant.

En Europe, le kebab est généralement un sandwich ou une galette composé de viande grillée à la broche et découpée en fines tranches, servi dans du pain avec des crudités, éventuellement des frites, et une sauce.

Il est servi dans un pain appelé : pita ou le pain pita est un pain peu épais de forme ronde, généralement présenté en pile sur les étals.

Il est notamment consommé avec le kebab, le gyros ou du poulet.

Le terme pita  est probablement dérivé du grec ancien pēktos qui veut dire « solide » ou « coagulé, grumeaux.

Il est aussi appelé pain turc,  pain libanais,  pain syrien  ou pain arabe,  en hébreu, pită  , bien que le pain soit différent selon les régions.

Empanada

empanada

L ‘empanada est un petit chausson (ou feuilleté) farci de viande, de poisson, d’œuf, de pomme de terre ou d’autres ingrédients, selon les coutumes de chaque région.

On le retrouve dans la cuisine espagnole traditionnelle et aussi en Amérique du Sud.

Le nom empanada vient du verbe espagnol, « empanar », qui signifie fourrer ou habiller avec du pain.

Traditionnellement, ils étaient élaborés à partir d’une pâte à pain mais, de plus en plus, on utilise la pâte feuilletée.

On les sert chauds, en hors-d’œuvre, en amuse-gueule lors d’un cocktail ou en collation.

Le bord des empanadas est festonné pour reconnaître leurs saveurs.

Ils sont farcis de viande hachée, de poulet, de fromage, de raisins, d’olives, d’oignons, à la mozzarella, assaisonnés de poivre, de paprika, de basilic et de cumin.

’empanada en Argentine est un plat national aux saveurs multiples. On trouve dans les villes argentines une grande quantité de boutiques proposant des empanadas à emporter et en livraison à domicile.

Les empanadas à la pâte croustillante sont meilleures dégustées chaudes avec un bon chimichurri, sauce argentine.

Chimichurri

sauce chimichurri

Le chimichurri est un condiment sud-américain à base de piment, originaire dArgentine, utilisé en Argentine et Uruguay, et aussi plus au nord jusqu’au Nicaragua et au Mexique. C’est une variante de la sauce verte, bien qu’il en existe une version rouge, également utilisé comme marinade pour la viande grillée.

Le chimichurri se prépare à partir de divers ingrédient : persil haché finement, ail haché, huile végétale, vinaigre (blanc ou rouge), et flocons de piment rouge, auxquels on ajoute des arômes supplémentaires, tels que paprika, origan, cumin, thym, coriandre (feuilles), citron et laurier.

Dans la version rouge, on peut ajouter en outre de la tomate et du poivron rouge.

Francesinha

??????????????????????????????

La francesinha (« petite française » en portugais) est un plat typique originaire de la région de Porto, au Portugal.

Une hypothèse  sur l’origine du plat remontant aux invasions françaises au Portugal de Napoléon, affirme que les troupes françaises avaient l’habitude de manger du pain avec n’importe quelle viande et beaucoup de fromage.

Il ne manquait que l’ingrédient que les habitants de Porto allaient ajouter au sandwich : la sauce.

De nos jours, cependant, une certaine unanimité existe pour attribuer la création du plat à Daniel David Silva, employé du restaurant A Regaleira dans les années 1950. Ayant travaillé en France, il créa le plat en se basant sur le croque-monsieur français, d’où le nom.

La francesinha  se compose de linguiça, saucisse portugaise de porc assaisonnée à l’ail et au paprika et fumée, de jambon, de viande de bœuf ; ils peuvent être remplacés par des tranches de filet de porc cuit, du jambon… Le tout est couvert de fromage qui fond ensuite. Elle est normalement garnie d’une sauce à base de tomate, bière et piment. Facultatif : un œuf au plat (sur le sandwich) ou des frites en accompagnement.

Ftira għawdxija 

Ftira għawdxija

Le ftira għawdxija peut se traduire par pain farci de Gozo Île de Malte, c’est une pâte à pain cuite au four à bois avec des rondelles de pommes de terre et de tomate, des filets d’anchois et des olives.

Il existe des variantes en fonction des disponibilités, avec un ġbejna (fromage) ou une zalzett (saucisse) ou encore de miettes de tuna (thon), en complément.

On retrouve aussi de la salade, des câpres, des oignons et de la tomate nature ou sauce tomate.

Spécialité gozitaine, ce pain farci était à l’origine le repas de campagne pour les bergers de Gozo.

Fouée ou fouace angevine

fouée

La fouée ou fouace angevine est une petite boule de pain cuite au four qui est fourrée encore chaude de rillettes, de mogettes ou de beurre selon les régions. Elle est devenue traditionnelle de l’Anjou et de la Touraine.

Selon la tradition populaire, une fois par semaine, on se retrouvait en famille près du feu pour la veillée fouées.

En attendant que le four soit assez chaud pour la cuisson du pain, on préparait des fouées avec le reste de pâte à pain. Certains boulangers les fabriquaient aussi à l’intention des ouvriers qui, le matin les prenaient comme petit déjeuner en allant au travail.

C’est une recette traditionnelle des régions rurales de l’ouest de la France et notamment du Val de Loire.

De par son origine ancienne, la fouée se rapproche de la focaccia italienne, de la fougasse provençale, de la fogaza espagnole.

Gatsby

Gatsby

En Afrique du Sud, on mange le Gatsby, un sandwich au pain italien, garni de frites.

Le Gatsby se compose généralement de pains longs coupés en longueur et ouverts pour former une sorte de berceau qui est rempli de garnitures diverses.

 On y ajoute aussi du steak au masala, ou du steak grillé au feu de bois, ou du poulet ou de la polony (saucisse américaine de type Mortadelle), ou de la saucisse de Vienne, ou du calamar, ou du poisson, quelques fois des fruits de mer, du pili-pili et de la laitue, parfois du ketchup.

Le Gatsby est imposant, mais aussi assez simple, en dépit de sa taille

Le sandwich est nommé d’ après The Great Gatsby roman 1925 écrit par l’auteur américain F. Scott Fitzgerald.

 On croit que compte tenu des nombreux composants de ce sandwich, les travailleurs des usines dans un autour du Cap l’ont appelé ainsi.

Gimbap

Gimbapsand

Le gimbap est un en-cas ou repas très populaire en Corée du Sud. Il est fait de riz blanc, d’huile de sésame grillé et divers autres ingrédients, l’ensemble étant roulé dans une algue séchée et servi froid coupé en tranches de la taille d’une bouchée.

Le gimbap est souvent mangé lors des pique-niques ou d’événements en extérieur.

Les ingrédients de base entrant dans la composition du gimbap sont le riz, la viande ou tout ingrédient riche en protéine, et des légumes variés (assaisonnés au vinaigre, grillés ou frais). Si du poisson cru fait partie des ingrédients alors le gimbap s’appelle chobap.

Le riz est traditionnellement assaisonné de façon légère avec du sel et de l’huile de sésame.

Les ingrédients les plus populaires pour la partie riche en protéine sont la viande de crabe, les œufs (par exemple sous forme d’omelette) ou un faux-filet. Les légumes comprennent habituellement des épinards, carottes et des daïkons au vinaigre). Une fois le gimbap roulé et coupé en tranches.

Le gimbap viendrait des futomaki, signifiant littéralement « grands rouleaux ») japonais, qui sont des makizushis de gros diamètre, et serait devenu populaire chez les Coréens à l’époque moderne. De même, le gimbap coréen ne contient en général pas de poisson cru et se prépare avec de nombreuses viandes et poissons comme du jambon, des saucisses ou du crabe.

Enfin, contrairement au makizushi, le gimbap n’est pas servi avec du Gari ou de la sauce de soja mais du gimchi (mets traditionnel coréen composé de piments et de légumes lacto-fermentés, c’est-à-dire trempé dans de la saumure pendant plusieurs semaines jusqu’au développement d’une acidité).

Hamburger et un cheeseburger

hamburger

Un hamburger est un sandwich garni de viande hachée (souvent du bœuf), de crudités et de sauce.

Hamburger fait référence à la ville de Hambourg, en Allemagne. Il n’existe aucun rapport entre le hamburger et le jambon (ham, en anglais), puisque le nom de la ville de Hambourg a une étymologie différente. Il est courant en Allemagne de nommer les spécialités culinaires selon leur ville d’origine. Le Berliner (beignet fourré de confiture) et le Frankfurter (hot-dog), respectivement originaires de Berlin et Francfort-sur-le-Main, en sont deux autres exemples.

Il semblerait que la viande utilisée à l’origine fût du porc rôti, et qu’elle eût été ensuite remplacée par du porc haché.

La recette a probablement été importée sur le sol américain par les marins allemands au cours du XIXe siècle.

Aujourd’hui, en anglais (du moins en anglais américain), le mot hamburger désigne autant le sandwich que le steak haché.

Le cheeseburger est le nom donné à un hamburger dans lequel une tranche de fromage accompagne la viande.

HAMBURGER

Le premier cheeseburger a été confectionné entre 1924 et 1926 par un jeune cuisinier nommé Lionel Bernstein, à Pasadena, en Californie. La marque déposée « cheeseburger » a été délivrée en 1935 à Louis Ballast, travaillant au Humpty Dumpty Drive-In de Denver, au Colorado.

   Hot-dog

HOTUn hot-dog est un type de sandwich composé d’un pain allongé brioché fourré d’une saucisse cuite.

On l’accompagne de moutarde, de ketchup, de relish (préparation cuite ou marinée, faite à partir de légumes préparés et typiquement utilisé en tant que condiment), d’oignons, choucroute ou de sauce mayonnaise.

Partout aux États-Unis on retrouve un chili-dog (aussi nommé Coney Island hot dog ou simplement coney dans la région de Détroit) garni de sauce chili, oignons, et moutarde.

La saucisse est généralement composée de viande de bœuf, parfois mélangée à de la viande de porc. On peut également en trouver à base de poulet, de dinde, de légumes ou bien même de tofu. Il désignait à l’origine uniquement la saucisse, puis par extension l’ensemble du sandwich.

Le terme « dog » est utilisé, en anglais, comme synonyme de « saucisse » depuis 1884 et les allégations voulant que les fabricants de saucisses utilisent de la viande de chien datent d’au moins 1845.

Selon une légende, le terme « hot dog » en référence à la saucisse aurait été créé par le caricaturiste Thomas A. Dorgan vers 1900 dans une caricature rapportant la vente de hot-dogs pendant une partie de baseball des Giants de New York au Polo Grounds.

Katsu  sando

katsu-sando

Le  katsu  sando est un sandwich originaire du Japon à base de longe de porc désossée ou de côtelettes de porc parées dont les os ont été ôtés , cette viande est appelée tonkatsu.

La viande est frite à la perfection croquante, gras, juteux et savoureux, le porc est un point de départ idéal pour ce sandwich.

 La viande est  prise en sandwich entre des tranches de chou, dans un  pain blanc sans croûte, avec des légumes, une salade aux œufs, servi sur le côté, avec une dose de moutarde et de cornichons pour équilibrer tout ça.

En général, le sandwich katsu  sando est servi avec du pain blanc non toasté. La douceur du pain, croquant et la jutosité  de la viande et la sauce vont créer une bonne combinaison de saveurs.

Médianoche

 Le médianoche « minuit » en espagnol est un sandwich originaire de Cuba.

Il est également  servi dans de nombreuses communautés cubaines aux États-Unis. Il est ainsi nommé en raison de la popularité de ce sandwich servi dans la nuit les clubs de La Havane  juste autour ou après minuit.

Un médianoche se compose de rôti de porc , jambon , moutarde , fromage suisse et cornichons à l’ aneth. Il est généralement chauffé dans une presse avant de manger.

Mitraillette

MITRAILLETTE

La mitraillette est un sandwich de Belgique, très répandue dans les friteries et les snacks, constituée d’une demi-baguette contenant une viande cuite, servie chaude (ou parfois froide), des frites et de la sauce.

La mitraillette est également connue sous le nom de routier en région liégeoise ou spécial, pain spécial, pain frites ou mini dans la région du Centre. Dans beaucoup de snacks bruxellois, il est simplement appelé sandwich.

En France, un sandwich similaire est vendu sous le nom dAméricain ou de Sandwich (région parisienne).

Mollete

Une mollete est une sorte de sandwich de la région de l’Andalousie, au sud de l’Espagne.

C’est un pain blanc rond doux, est d’habitude servi légèrement toasté avec de l’huile d’olive, de l’ail cru écrasé ou du saindoux.

 La mollete est habituellement fabriquée à partir d’un rouleau de pain bollilo (pain blanc ou pain français) divisé par deux, garni de haricots, de fromage, de saucisse et de salsa, et cuit dans un four.

Les plus réputés sont ceux d’Antequera, province de Malaga.

Pain suédois

PA SUEDOIS

En France on trouve plusieurs types de pain suédois.

Les deux les plus connus sont probablement le pain polaire et le pain croquant suédois knäckebröd introduit en France par l’entreprise Wasa.

Pan bagnat

PAN BAGNAT

 Le pan bagnat, souvent appelé à tort « pain bagnat », est un sandwich niçois au thon, aux crudités et à l’huile d’olive, composé dans un petit pain rond réalisé spécialement à cet effet.

En occitan, pan banhat signifie « pain mouillé », sous-entendu d’huile d’olive.

Il est au départ le casse-croûte à emporter des pêcheurs et autres travailleurs du matin et élaboré à partir d’ingrédients simples et bon marché. Ainsi, le thon, qui fait à présent partie de sa composition chez tous les marchands, a remplacé l’anchois.

En effet, le thon était au XIXe et au début du XXe siècle un poisson cher, comparé à l’anchois, poisson populaire. La variante au thon est donc la variante « riche » du pan bagnat.

Sa composition en fait un repas complet, très abordable et rapide à préparer. Le pan bagnat est aisément transportable, ce qui lui fait remplir parfaitement sa fonction.

Sa composition est la même que celle de la salade niçoise, c’est-à-dire uniquement des crudités, du thon ou de l’anchois et de l’œuf dur coupé en rondelles. Le tout est copieusement arrosé d’huile d’olive et d’un peu de vinaigre, afin de bien « tremper » le pain, ce qui le rend plus facile à mastiquer. Les ingrédients couramment utilisés sont : tomates, œufs durs, thon (les anchois sont préférables), févettes (fèves jeunes et tendres), poivrons verts, petits oignons frais (cébettes), feuilles de basilic, olives noires de Nice, sel et poivre. Le pain (un pain généralement rond) est ouvert complètement en deux, mouillé de vinaigre et de beaucoup d’huile d’olive et garni de ces ingrédients. Il peut également être préalablement frotté avec de l’ail.

Panini

PANINI

Le panini est un sandwich chaud. Le pain est allongé et blanc. Coupé dans sa longueur, il est garni d’ingrédients très variables comme du jambon, du salami, des saucisses, etc., et accompagné de fromage et de tomates. Il peut être relevé d’un filet d’huile d’olive, et d’herbes aromatiques comme du basilic ou du fenouil. Il est servi chaud après avoir été grillé entre les deux plaques d’une presse à sandwich. Ce mode de préparation fait légèrement fondre le fromage qui le compose, et donne au pain une forme aplatie et marqué de stries dorées caractéristiques.

Les fromages utilisés fréquemment sont le gruyère, le comté, la feta, la mozzarella.

Les autres ingrédients sont également très variés, pouvant inclure en plus des premiers déjà cités, du blanc de poulet ou de dinde, ou du poisson comme le saumon ou le thon. Les crudités sont généralement rares dans les paninis disponibles dans les commerces, mais concombre, salade verte et carottes râpées agrémentent parfois certaines recettes.

Ce sandwich est devenu très populaire en Occident, et il est fréquemment disponible dans les sandwicheries et certains types de restauration rapide, servant d’en-cas ou de coupe-faim. Sa popularité a entraîné un vaste marché d’appareils à panini, professionnels ou domestiques.

Il tire son origine du mot italien panino qui désigne plus généralement un sandwich, qui se distingue par le fait qu’il ne soit pas grillé, et se prépare souvent à partir d’un petit pain rond à la farine de blé raffinée. Le terme panini a été francisé à partir de la forme plurielle de l’italien. Inclus dans les dictionnaires français depuis le milieu des années 1990, son pluriel en français est « paninis ».

Pão de queijo

pão de queijo

Le pão de queijo est un petit pain légèrement soufflé au fromage originaire de l’État de Minas Gerais au Brésil  au petit déjeuner, mais sans restriction le reste de la journée.

Le pão de queijo se compose principalement de farine de manioc, d’œufs, de sel, de lait, de saindoux, d’huile végétale et de fromage de lait de vache.

meia cura

Le type de fromage varie en fonction de la préférence de chacun. Les plus utilisés sont la mozzarella, le parmesan, mais plus traditionnellement le fromage meia cura (moyennement affiné) de l’État de Minas. Le fromage donne le goût typique de Pão de queijo, d’où son nom.

Piadina ou piada

piadina

La piadina, ou piada, est un sandwich à base d’une sorte de pain azyme plutôt plat et de forme circulaire, c’est une spécialité culinaire d’Italie composée d’une pâte de farine de blé, saindoux (ou huile d’olive), sel et eau, qui est cuit, traditionnellement sur un plat en terre-cuite, (dit teglia italien ), mais aujourd’hui plus communément cuit sur une plaque de métal.

Le plus souvent, elle est pliée en deux et farcie de différents ingrédients: avec des rondelles de saucisse cuite au gril; avec diverses charcuteries de porc, avec de la roquette et  du« squacquerone » c’est un fromage croustillant et crémeux couleur blanche typique de la Romagne; avec épinards.

 Pljeskavica

pljeskavica

La pljeskavica est un hamburger serbe considéré comme un plat national.

La pljeskavica est originaire de Serbie mais elle est également préparée en Bosnie-Herzégovine et en Croatie.

Traditionnellement, la pljeskavica est un mélange d’agneau et de bœuf, grillé avec des oignons et servi chaud dans un pain brun plat appelé le  somum, qui est la pita locale.

Lors de la dégustation, on peut y ajouter plusieurs ingrédients tels que des épices, du ketchup, de la mayonnaise, du kajmak (produit laitier obtenu par fermentation de matières grasses extraites lors de la cuisson du lait cru de vache), de la tomate, du concombre, du chou…

Porilainen

Le porilainen est un sandwich finlandais simple, à base de pain blanc et une tranche d’un demi-pouce d’épaisseur saucisse.

En outre, le porilainen contient habituellement des dés d’oignon doux, du concombre haché mariné, du ketchup, du moutarde, et dans certains cas, de la mayonnaise.

Reina Pepiada

Reina pepiada

Au Venezuela, les sandwichs sont des arepas et le plus classique mais aussi le meilleur est la Reina Pepiada, avec du pain de maïs composé de volaille, d’avocat et de la mayonnaise.

Le sandwich a apparemment été nommé « La Reina » en l’honneur d’une reine de beauté vénézuélienne, quant à pepiada était un terme utilisé à l’époque pour décrire une femme attrayante tout en courbes.

Reuben

reuben

Le sandwich Reuben est un sandwich grillé à base de plusieurs garnitures soit corned-beef ou pastrami de boeuf ou encore de pastrami de dinde, choucroute, d’emmental et de sauce russe (mayonnaise,  ketchup,  sauce Worcester,  Sel et poivre,  cornichons), ainsi plusieurs autres variantes existent.

Ce sandwich, originaire des États-Unis, plus précisément, de New York est un plat qui a fait verser beaucoup d’encre. Et pour cause, il existe d’innombrables récits autour de personnages célèbres, rapportant différentes histoires sur son origine. Il est même répertorié dans le Dictionary of American Food and Drink.

Certains connaisseurs insistent sur le fait que le vrai Ruben est fait à base de corned-beef, d’autres, au contraire, revendiquent le pastrami de bœuf ou de dinde comme étant l’ingrédient principal du sandwich.

Plusieurs récits concurrents sur son origine exacte.

Selon la première, rapportée par la fille d’Arnold Reuben, propriétaire du restaurant Reuben’s Delicatessen à New York, ce plat aurait été créé en 1914.

L’histoire veut qu’une actrice jouant avec Charlie Chaplin soit entrée dans le restaurant tard dans la soirée et se soit exclamée « Reuben, fais-moi un sandwich, fais une combinaison. J’ai tellement faim que je pourrais manger une brique ! » Le chef empila sur du pain de seigle de la choucroute, de la dinde, du fromage suisse et de la sauce russe. L’actrice a dit que c’était le meilleur sandwich qu’elle n’eût jamais mangé. Elle proposa le nom de « Spécial Annette Seelos », mais il lui répondit : « Pas question ! Je vais l’appeler le Spécial Reuben. ».

Le fils d’Arnold Reuben, Arnold Reuben, Jr., pense quant à lui que le sandwich a été créé en 1927 ou 1928 par un des chefs du restaurant qui pensait qu’il mangeait trop de hamburgers.

Selon une autre version, un grossiste important du marché central d’Omaha, nommé Reuben Kulakofsky, l’aurait créé en 1925 à la suite d’une partie de poker avec des amis amateurs de sandwichs personnalisés. Un des joueurs, Charles Schimmel, l’afficha par la suite au menu de son hôtel, le Blackstone Hotel d’Omaha.

Roti John

En Malaisie, le roti John est un sandwich typique.

Il consiste en une omelette de viande et des légumes qui sont recouverts de mayonnaise et de sauce piquante, ou de ketchup, le tout est servi dans une baguette.

Ce sandwich est aussi populaire au Brunei et à Singapour.

Selon la légende, le sandwich roti John a été créé dans les années 60.

Un Anglais avait demandé un hamburger à un colporteur de Sembawang à Singapour.

N’ayant pas de hamburger à proposer, le colporteur eu l’ingénieuse idée de frire de la viande de mouton hachée et des oignons avec de l’œuf dans un pain.

Le roti John était né… enfin, il ne lui manquait plus qu’un nom. Le vendeur de rue avait tendu le sandwich en disant à son client: « Silakan makan roti, John » qui se traduit par  » S’il vous plait, mangez ce pain, John »… John étant le nom donné aux occidentaux dans cette région.

Sandwich à la viande fumée

S VIANDE

Le sandwich à la viande fumée  est originaire du Québec. Se présentant sous la forme d’un sandwich, il est composé de pain de seigle, de moutarde sucrée et de viande fumée. La viande utilisée se rapproche du corned-beef, bien qu’il y ait une différence significative entre les deux, et du pastrami.

Ce plat est d’origine est-européenne. Il semblerait qu’il ait été introduit au Québec par l’immigration d’un grand nombre de Juifs à Montréal.

Ceci s’applique aussi au bagel de style montréalais. Les sandwichs à la viande fumée sont servis dans nombre de restaurants célèbres de Montréal (Schwartz’s, Lester’s, Ben’s, Dunn’s, Briskets et le Main Deli) et de Québec (Brynd Smoked Meat) et chez Joe Smoked Meat.

Jambon-beurre dit sandwich parisien

 

SJAMBON BEURRE

Un jambon-beurre ou parfois parisien est un sandwich composé d’une baguette de pain fendue dans laquelle on a tartiné du beurre et placé des tranches de jambon de porc cuit, dit « jambon blanc ».

Souvent consommé au déjeuner, il est l’archétype du repas populaire que les travailleurs français commandaient traditionnellement dans les bistros le midi, ou qu’ils dégustent en pique-nique. Il est à ce titre le repas le plus consommé en France, seul pays où les parts de marché du sandwich ne chutent pas face à celles du hamburger.

Sandwich sous-marin

SSOUSMARINLe sandwich sous-marin (submarine sandwich, surnommé « sub ») est une variété de sandwich américain constituée d’une baguette de pain. Il contient typiquement de la viande, du fromage, de la laitue, de la tomate et divers condiments, sauces ou assaisonnements.

Semmel Leberkäse

Le semmel leberkäse est un sandwich épuré. Une tranche épaisse de viande (généralement un mélange de bœuf, de porc, de bacon et d’oignons) est servi dans un petit pain. Il est mangé chaud, avec éventuellement de la moutarde.

Servi  sur un semmel (pain dur de farine de blé) encore chaud et traditionnellement assaisonné avec de la moutarde ou les cornichons.

Le leberkäse aurait été inventé en 1776 par le cuisinier du duc bavarois Karl Theodor.

Le nom leberkäse se traduit littéralement en « fromage de foie » même si en Bavière, le plat ne contient traditionnellement ni foie, ni fromage.

Les linguistes pensent que l’étymologie du mot provient soit du moyen haut-allemand lab (coaguler) ou laib (pain), et de la racine slave quas (festin).

Une autre théorie dit que le nom viendrait du moyen allemand « läb » (allemand :leib), la chair.

Smørrebrød ou sandwich ouvert danois

smørrebrød

Le smørrebrød ou sandwich ouvert est originaire du Danemark se compose d’un morceau de pain beurré, souvent aux grains entiers de pain seigle, garni avec, par exemple, des crevettes , du saumon fumé  ,des  œufs, du bacon, des œufs de hareng , des filets de poisson, du pâté de foie ou des petites boulettes.

La garniture comporte quelques herbes : persil, aneth et des légumes tels que de la  salade, du concombre en fines tranches, des morceaux de tomates , de la betterave mariné. Un condiment, comme la mayonnaise est également souvent inclus .

Une vieille habitude est le remplacement du beurre sur un smørrebrød au hareng est la graisse de porc. Il y a de nombreuses variations associées avec les smørrebrød .

  Talo ta xingar

taloa

Le Talo ou taloa est la galette de maïs traditionnelle du Pays basque, Navarre et Pays basque français.

Le Talo se présente comme une crêpe épaisse, il se réalise simplement avec de la farine de maïs, souvent mêlée à part égale à de la farine de blé, de l’eau, un peu de sel.

La pâte obtenue n’est pas liquide. On façonne des galettes ou des boules de pâte que l’on enfarine légèrement. Dans une poêle huilée et chauffée, on dépose la boule de pâte que l’on aplatit en galette et que l’on cuit sur chaque face.

Salé et garni, il devient une sorte de sandwich chaud. On le présente alors comme le « panino des Basques ».

Xingar_basque

Le Talo ta xingar (Talo à la ventrèche) est typique des fêtes populaires basques.

Le xingar est un aliment important dans le régime traditionnel des Basques. Il s’agit de fines tranches de viande de porc conservée par salaison. Le xingar peut être taillé dans le jambon ou dans du lard (ventrèche). Il est consommé frit à la poêle dans la cas présent il garnit le Talo ou taloa dans lequel sont également déposés des pimentos .

Tramezzino

Tramezzino

Un tramezzino (diminutif de tramezzo, littéralement : « petit entre demi » en italien) est un en-cas italien composé de deux tranches de pain de mie triangulaires, renfermant une garniture de viande, fromage, champignons cuits, crudités, fruits de mer ou, plus rarement, poisson.

 Venise et Turin se disputent la paternité des tramezzini, mais son invention remonte au Caffè Mulassano situé sur la place Castello à Turin qui a inventé, en 1925, cette version italienne inspirée de son parent anglais.

Aujourd’hui, ce café offre plus de quarante combinaisons de tramezzini à ses clients. Cependant, depuis les années 50, les meilleurs tramezzini viennent de Mestre, une localité de la commune de Venise.

Il existe une confrérie des fabricants de tramezzini, qui a déposé en bonne et due forme, les règles de fabrication et les conditions nécessaires pour être autorisé à baptiser un sandwich du nom de « tramezzini ».

Tripleta

Le tripleta est un plat de rue apprécié, particulièrement par les amateurs de viande.

Le sandwich tire son nom du trio poulet grillé, jambon et bœuf servi dans du pain sucré.

Avec ajout de mayonnaise, de ketchup, de moutarde pour plus de saveurs.

Le sandwich tripleta est la réponse de Puerto Rico au médianoche sandwich cubain.

Le tripleta se présente sous forme d’un pain en rouleau légèrement sucré semblable à une baguette française, badigeonné avec du ketchup, la moutarde et la mayonnaise puis garni de fines frites croustillantes.

Les trois viandes sont grillées, mais chaque viande a sa propre texture et le goût qui combine avec les condiments.

Il est important de noter qu’il existe de nombreuses variations de ce sandwich.

Vada pav

En Inde, le vada pav est un plat de rue populaire et végétarien.

Il s’agit de pommes de terre hachées et frites placées dans des petits pains.

Il est servi avec différents chutneys pour relever son goût.

Wrap

WRAP

Un wrap (du verbe anglais To wrap signifiant « envelopper ») est une sorte de sandwich fait d’une galette fine enroulée autour d’une garniture. Traditionnellement, les galettes sont des tortillas à base de farine de maïs (mais on les trouve plus facilement à base de blé),  ou des pita.

La garniture se compose généralement de viande froide, de volaille en tranches, ou de poisson, accompagnée de laitue, de tomates en dés  de guacamole, de champignons sautés, de bacon, d’oignons grillés, de fromage, et d’une sauce (sauce tomate, mayonnaise, etc.).

 Zapiekanka 

Zapiekanka

La zapiekanka (en français casserole ou gratiné) c’est le sandwich originaire de Pologne il est constitué d’une sorte de demi-baguette de 20 à 50 cm de long sur laquelle sont nappés des champignons du fromage et des légumes.

Il existe, en dehors de cette version, d’autres variantes comme la hawaïenne à l’ananas, la grecque aux olives et à la feta

La zapiekanka est souvent mangée avec du ketchup et de la ciboulette.

Elle n’est pas très chère (son prix est compris entre 3 et 7 Zloty) et vendue en pleine rue, elle fait donc partie de la restauration rapide polonaise.

La maîtrise de la zapiekanka repose sur la qualité du pain, la façon de le faire dorer et la générosité de la main qui réparti les ingrédients.

Laissez un commentaire, ou faites un lien vers cet article.

Donnez votre avis ou des informations supplémentaires

Vous devez vousLogger pour poster un commentaire