Tour de France des Miels

Le miel est une substance sucrée produite par les abeilles à miel à partir de nectar ou de miellat. Elles l’entreposent dans la ruche et s’en nourrissent tout au long de l’année, en particulier lors de périodes climatiques défavorables. Il est aussi consommé par d’autres espèces animales, dont l’espèce humaine qui organise sa production par l’élevage des abeilles à miel.

L’apiculture moderne propose différents types de miels d’origine florale et géographique, de saveur et d’aspect très variés. Le miel est dit « monofloral » lorsque son origine provient en grande partie d’une seule variété de fleurs (18 % mini).

L’apiculteur a placé ses hausses juste au moment de la miellée de la fleur recherchée et les a retirées aussitôt après pour en faire la récolte. Les autres miels sont dits polyfloraux (ancienne appellation : miel « toutes fleurs ») et peuvent être également désignés par leurs origines géographiques.

La palette va des miels doux et clairs (acacia, cerisier, citronnier, clémentinier, colza, framboisier, luzerne, oranger, tilleul, tournesol, trèfle blanc) aux miels corsés et ambrés (arbousier, bruyère, buis, callune, châtaignier, chêne, eucalyptus, fenouil, lavande, lavandin, menthe, pissenlit, ronce, sapin, sarrasin, thym).

amiel

Les substances aromatiques proviennent de la flore butinée par les abeilles. Elles peuvent être fleuries, fruitées, boisées, musquées, douces, amères, rondes, acides, simples, puissantes ou généreuses avec des déclinaisons à l’infini selon les vibrations de votre palais. Les miels monofloraux offrent des saveurs qui  s’identifient facilement à une origine botanique précise. Les miels polyfloraux, tout aussi qualitatifs mais plus complexes à identifier, sont le reflet de toute la variété florale présente dans l’aire de butinage.

En France par la diversité de son relief, plusieurs miels vont être récoltés, je vous propose un Tour de France des miels, à découvrir :

 Miel Béton 

beton

Paris compte 200 à 300 ruches et la région Ile-de France produit 500 tonnes de miel par an, dont le fameux « Miel Béton ». Réputé sans aucune trace de polluant, et plus varié en fleurs que celui des campagnes, le Miel Béton est d’une grande pureté.
Car la pollution de la ville n’est rien comparée à celle occasionnée par les pesticides des campagnes !
La capitale a d’ailleurs mis en place une vraie politique « pro-miel » en privilégiant, pour ses espaces verts, des traitements respectueux des abeilles.

Olivier Darné produit dans les villes du Miel Béton. Ce miel tient son nom de sa rencontre avec un gamin de Saint-Denis (93) qui, après avoir léché le doigt qu’il avait mis dans le pot de miel, lui dit : «  C’est béton ! « .

Miel de callune

Miel de callune

Le miel de callune, de couleur brun orangé, issu des Landes et des Cévennes.

Il est très visqueux naturellement, se liquéfie lorsqu’on l’agite, mais gélifie de nouveau au repos ; cette spécificité est due à une protéine présente uniquement dans ce miel

Le miel de callune ambré, tirant sur le rougeâtre ou l’orangé, est puissamment aromatique et d’une saveur intense. Issu de la bruyère callune, une plante qui se complaît dans les sols acides et pauvres et que l’on distingue de sa cousine cendrée par ses fleurs ouvertes et non en clochettes.

Miel d’Alsace 

?????????????????????????????????????????????????????????

Le miel d’Alsace est un miel produit en Alsace, et qui bénéficie d’une indication géographique protégée (IGP) depuis 2005.

L’apiculture est une tradition ancestrale en Alsace. Elle a pris son essor dans les abbayes au VIIe  siècle. Outre la simple consommation alimentaire, les moines préconisaient la récolte du miel pour ses vertus thérapeutiques.

Au XVIe  siècle, divers ouvrages sont publiés parmi lesquels le traité Ein nützliches Büchlein von den Bienen, woher sie kommen und wie sie werden d’Andreas Picus et illustré par Caspar Höffler datant de 1580 qui a servi de référence pendant près de deux siècles. Au cours de la seconde partie du XIXe  siècle, on assiste à une nouvelle phase de développement de l’apiculture alsacienne.

Au début du XXe siècle, on comptait plus de cinquante mille ruches en Alsace. En 2005, selon une enquête du Conseil régional d’Alsace il y en restait encore trente-cinq mille.

Plusieurs sortes de miels sont produits en Alsace :

Miel de sapin : issu de miellat déposés sur les branches des sapins. Brun moyennement foncé à reflets verts plus ou moins marqués. Odeurs et arômes balsamiques, maltées, moyennement persistant en bouche, sans amertume ni arrière goût.

Miel d’acacia : monofloral, très clair, limpide, jaune pâle d’arôme et de saveur très douce. Odeurs faibles de type fleur blanche, saveur douce et délicate, très sucré, sans acidité ni amertume peu persistant en bouche.

Miel de fleurs : polyfloral de printemps, de couleur jaune plus ou moins foncée, il est composé de multiples nectars mélangés par les abeilles qui butinent l’ensemble des fleurs mellifères comme les arbres fruitiers, trèfle, pissenlit, etc. De nombreuses jachères apicoles ont été semées en Alsace5. Elles sont constituées d’un mélange de trèfle d’Alexandrie,mélilot jaune, luzerne, trèfle violet, sainfoin, lotier, bleuet des champs, souci, bourrache, [lin cultivé|lin]], etc., dans le but de réintroduire la biodiversité dans l’espace rural et d’apporter une richesse de pollens, source de protéines indispensable à la survie des insectes pollinisateurs.

Miel de châtaignier : de couleur brun foncé, odeurs fortes et complexes. Perception sucrée et acide plutôt faible en contraste aux arômes forts ; astringent et franche amertume de fond de bouche ; très persistant.

Miel de tilleul : arôme fortement mentholé en bouche, avec quelquefois une pointe d’amertume, saveur puissante et odeur intense, qui rappelle les effluves des arbres en fleurs début juin, sans acidité, très persistant en bouche.

Miel de forêt : polyfloral, toujours de couleur brun très sombre présente un arôme de type caramel, composé d’un mélange des nectars et miellats variés, assez persistant en bouche.

Miel de Sarrasin de Bretagne

miel de sarrasin bretagne

Longtemps considéré comme l’emblème de la Bretagne, le miel de Sarrasin a bien failli disparaître, comme la culture de cette céréale. Le sarrasin ou blé noir, connait un regain d’intérêt et on peut à nouveau le récolter en France.

Traditionnellement, le miel de Sarrasin était utilisé dans la fabrication des pains d’épice. Aujourd’hui, il est aussi recherché en tant que miel de cru.

En effet, son arôme d’abord discret ne laisse pas prévoir des saveurs puissantes où se mêlent odeurs de bois et de terre.

Miel de Corse 

corse

Le miel de Corse  est un miel produit en Corse. C’est une appellation d’origine contrôlée (AOC) et appellation d’origine protégée (AOP), pertinente par l’importance de l’apiculture dans l’histoire de l’île.

Il y a six variétés de miels de Corse : « Printemps », « Maquis de printemps », « Miellat du maquis », « Maquis d’été », « Châtaigneraie » et « Maquis d’automne ».

Miel du Gâtinaisgatinais

Tout d’abord un peu de géographie, le Gâtinais est un ancien comté et une région naturelle française s’étendant sur le territoire des départements du Loiret (région Centre-Val de Loire), de Seine-et-Marne et de l’Essonne (Île-de-France) et de l’Yonne (Bourgogne).

Si le miel du Gâtinais a la renommée qu’on lui connait aujourd’hui, il faut savoir qu’en 1806 déjà il se faisait remarqué par les gourmets de l’époque.

Au milieu du XIXème siècle, il devient le miel le plus consommé dans la capitale. Il est alors décliné en 4 variétés (surfin, blanc fin, ordinaire, et commun), finement cristallisé, à grains perceptibles sous la langue qui en font sa particularité, ce miel du Gâtinais se distingue par son arôme et son goût subtil.

Miel de Narbonne

mieldenarbonne

Le miel de Narbonne est un miel de romarin très fin, avec une teneur en eau très faible. L’appellation miel de Narbonne ne bénéficie d’aucune protection par un signe de qualité officiel.

Elle est aujourd’hui peu usitée, à l’exception des ventes réalisées dans la région de Narbonne.

La réputation et l’ancienneté du miel de Narbonne remontent à l’Antiquité (Les romains le considéraient comme le meilleur miel du monde).

C’est un miel de garrigue à base de romarin, de thym, de lavande, de ciste ou de diverses plantes méditerranéennes, selon la période de la récolte.

Le miel de Narbonne doit sa douceur au romarin, qui lui donne sa teinte claire,

Miel de Tilleul de Picardie

mielpicardie

Le miel de Tilleul de Picardie est agréé saveurs de Picardie.
Il est issu des forêts de Picardie, ce miel aux arômes intenses.

Le tilleul à petites feuilles est une essence sauvage et spontanée, abondante dans les forêts picardes. De juin à juillet, ces innombrables fleurs qui parfument les massifs, sécrètent un précieux nectar dont raffolent les abeilles.
Traditionnellement, les apiculteurs professionnels de Picardie, du Nord Pas-de-Calais et d’Ile-de France déplacent leurs ruches en forêt pour permettre à leurs abeilles de butiner les fleurs de tilleul et de produire ce miel emblématique au goût si caractéristique.
En bouche, sa texture fine et légèrement granuleuse exhale de rafraîchissants arômes mentholés plus ou moins intenses suivant les crus.

Miel de Provence

mielsdeprovence

Le miel de Provence est protégé par un label rouge associé à une indication géographique protégée tant pour le miel toutes fleurs et que pour le miel de lavande et lavandin.

Le miel de Provence a gagné sa notoriété dès le XVe siècle. C’est la période où il connait un développement important grâce à la demande des marchands italiens qui le considéraient alors comme le « meilleur des bons miels ». Sa qualité et son prestige reste intact à tel point qu’il résiste pendant très longtemps à la consommation massive de sucre. Ce fut au cours du XXe siècle que les miels récoltés dans les régions de Grasse, de Brignoles, des Alpes provençales, du Mont Ventoux ou de Barcelonnette se forgèrent une réputation de qualité qui leur a permis d’obtenir l’IGP en 2005.

Miel de sapin des Vosges

Miel de sapin des Vosges

Le miel de sapin des Vosges est un miel issu de miellats déposés sur les branches des sapins du massif vosgien.

De couleur foncée, il possède un arôme boisé et révèle un goût malté, balsamique avec une douceur caractéristique. Un miel bien particulier, le miel de sapin est riche en oligoéléments et possède des bienfaits rares et exceptionnels. Son prestige s’est bâti sur son goût, ses qualités nutritionnelles et sa rareté.

Le miel de sapin des Vosges est une appellation d’origine contrôlée (AOC).

Both comments and pings are currently closed.

Commentaires fermés.