Quiz sur Paris-1-

J’ai acheté dernièrement le livre : Paris Quiz de Dominique LESBROS.

C’est une mine d’anecdotes et de de petits faits historiques intéressants  sous forme de questions et réponses.

En m’inspirant de cet ouvrage, voici  une courte sélection de questions, les réponses sont tout au bas de la page avec une illustration photographique…, des questions insolites,sur divers domaines de l‘Histoire de Paris, si vous n’avez pas trouvé, la réponse est en bas de page…

Á tester, à découvrir:

1-Quel type d’édifice sis au 32 rue Blondel 75002 fut en 1998 classé à l’inventaire national des Monuments historiques?

2-Qu’est-ce un « rambuteau »?

3-Que planta-t-on, le 10 septembre 1424 , au coin de l’actuelle rue aux Ours 75002 ?

4-Quelle est la particularité de la rue de Venise 75004?

5-Que signifient les quatre couleurs (bleu, vert, rouge, jaune) dont sont peintes les tubulures du Centre Georges Pompidou 75004?

§

§

§

§

§

§

§

§

§

§

§

§

§

§

§

1-Au numéro 32 rue Blondel 75002 était située Aux Belles Poules,  ancienne maison close.

Son vestibule, son escalier et son décor intérieur sont inscrits au titre des monuments historiques depuis le 26 mars 1997.

2-Il s’agit d’urinoir public.

 En 1834 à Paris, des édicules furent construits sur la voie publique en vue de satisfaire les besoins naturels des passants, souvent oublieux d’hygiène publique, par le préfet de la Seine, le comte Claude-Philibert de Rambuteau.

Il en fait installer quatre cent soixante-dix-huit sur les trottoirs de la ville.

Pour couper court aux railleries de l’opposition, qui a bien vite baptisé l’édicule « colonne Rambuteau », le préfet lance l’expression « colonne vespasienne », en référence à l’empereur Vespasien, à qui on a attribué l’établissement d’urinoirs publics payants, à Rome.

 Les sobriquets se multiplient alors : « Les édicules Rambuteau s’appelaient des pistières. Sans doute dans son enfance n’avait-il pas entendu l’o, et cela lui était resté. Il prononçait donc ce mot incorrectement mais perpétuellement » (Marcel Proust).

 

3-On y érige un mât de cocagne enduit de graisse de volaille fournie par les multiples rôtisseurs qui étaient installés dans cette voie qui alors s’appelait la rue aux oues ( oies en vieux français).

Le mât de cocagne est un jeu traditionnel populaire qui consiste à grimper en haut d’un poteau pour attraper un ou plusieurs des objets qui y sont suspendus. Le poteau est habituellement le plus lisse possible, et presque toujours enduit de graisse ou de savon, afin de rendre l’escalade plus difficile, voire impossible pour certains joueurs. Le sommet est muni d’une roue de charrette à laquelle sont suspendus les lots à gagner, friandises, saucisses, saucissons, jouets, objets divers…

4- La rue de Venise, est une voie publique du 4e arrondissement de Paris, commençant à hauteur du no 129, rue Saint-Martin et se terminant au no 54 de la rue Quincampoix.


Actuellement, la rue de Venise, d’une longueur de 52 mètres et à peine 2 m de large.

5- Les tuyaux d’air sont identifiés par la couleur bleue. Les tuyaux d’eau sont identifiés par la couleur verte, le transport de l’électricité est signalé par la couleur jaune La couleur attribuée aux circulations est le rouge. C’est la couleur du sang qui, en circulant dans l’organisme, apporte la vie.

Laissez un commentaire, ou faites un lien vers cet article.

Donnez votre avis ou des informations supplémentaires

Vous devez vousLogger pour poster un commentaire