Quiz sur Paris-2-

J’ai acheté dernièrement le livre : Paris Quiz de Dominique LESBROS.

C’est une mine d’anecdotes et de de petits faits historiques intéressants  sous forme de questions et réponses.

En m’inspirant de cet ouvrage, voici  une courte sélection de questions, les réponses sont tout au bas de la page avec une illustration photographique…, des questions insolites,sur divers domaines de l‘Histoire de Paris, si vous n’avez pas trouvé, la réponse est en bas de page…

Á tester, à découvrir:

1-Combien d’avenues débouchent sur la place Charles de Gaulle?

2-Sur la façade de quel bâtiment parisien peut-on lire , gravés dans la pierre, les noms de 810 écrivains et savants?

3-Entre les années 1925 et 1936, un constructeur automobile se servit de la Tour Eiffel comme un immense panneau publicitaire en accolant son nom en lettres géantes et lumineuses de chaque côté. De qui s’agissait-il?

4-En quoi l’église de Madeleine est-elle différente des autres églises parisiennes?

5-Quel artiste est l’auteur du Passe-Muraille, sculpture qui semble traverser le mur de la place Marcel Aymé?

§

§

§

§

§

§

§

§

§

§

§

§

§

§

§

1-Il y 12 avenues rayonnantes , d’où l’ancien nom place de l’Étoile.

La place Charles-de-Gaulle, anciennement place de l’Étoile, est une place située à Paris, à la limite de trois arrondissements (les 75008, 75016 et 175017). Au centre de cette place se trouve l’Arc de triomphe.

Le nom d’Étoile est ancien et indique une convergence de routes ; ce qui s’appelle aujourd’hui la place de l’Étoile est au xviiie siècle un carrefour de chasse.

Douze grandes avenues rectilignes débouchent sur cette place et forment une étoile. Depuis le nord et dans le sens anti-horaire (sens de circulation des véhicules) :

Avenue de Wagram depuis le Second Empire et auparavant boulevard de l’Étoile ou boulevard Bezons.

Avenue Mac-Mahon : avenue du Prince-Jérôme sous le Second Empire.

Avenue Carnot : avenue d’Essling sous le Second Empire.

Avenue de la Grande-Armée depuis le Second Empire et avenue de Neuilly auparavant.

Avenue Foch : avenue du Bois (de Boulogne) sous la Troisième République et avenue de l’Impératrice sous le Second Empire.

Avenue Victor-Hugo : avenue d’Eylau sous le Second Empire et avenue de Saint-Cloud auparavant.

Avenue Kléber : avenue du Roi-de-Rome sous le Second Empire et boulevard de Passy auparavant.

Avenue d’Iéna.

Avenue Marceau : avenue Joséphine sous le Second Empire.

Avenue des Champs-Élysées.

Avenue de Friedland depuis le Second Empire et boulevard Beaujon auparavant.

Avenue Hoche : avenue de la Reine-Hortense sous le Second Empire et boulevard Monceau auparavant.

 

2-Un extrait de l’inventaire de la Bibliothèque Sainte-Geneviève 10 Place du Panthéon 75005 est ainsi lisible sur sa façade.

 

3-De 1925 à 1935 la tour Eiffel avait été utilisée par la marque Citroën comme panneau publicitaire grâce à une illumination spéciale.

C’était aussi la première fois que la tour Eiffel était éclairée, ouvrant la voie à tous les éclairages que nous connaissons aujourd’hui.

A la veille de l’ouverture de l’exposition internationale des Arts Décoratifs en 1925, le fabricant d’enseignes lumineuses Jacopozzi vient proposer à André Citroën un projet étonnant qui aura un impact extraordinaire dans le monde entier.

Le 4 juillet 1925, la tour Eiffel s’embrase révélant le nom de Citroën flamboyant parmi les étoiles, la hauteur des lettres du mot Citroën atteint 30 mètres.

Chaque année le décor sera renouvelé. Elle s’éteindra définitivement en 1935 lors de la reprise de l’entreprise par Michelin.

4-Alors que toutes les églises, les synagogues, les mosquées sont édifiées avec leur nef orientée vers l’est et Jérusalem, l’église de la Madeleine 75008, fait exception.

En effet, lors de sa construction en 1722, alors qu’on arrêtait, selon le parti proposé par l’architecte Ange-Jacques Gabriel, l’aménagement de la nouvelle place Louis XV, on envisagea de l’édifier dans l’axe transversal de la nouvelle place, soit à l’extrémité de la future rue Royale, sur un terrain occupé, selon les anciens plans, par l’hôtel de Chevilly.

5-Jean Marais, acteur français et sculpteur, a immortalisé le passe-muraille en 1989 dans le mur devant la maison de Marcel Aymé rue Norvins 75018.

Auteur de la nouvelle fantastique Le Passe-muraille, parue en 1941.

 

 

Laissez un commentaire, ou faites un lien vers cet article.

Donnez votre avis ou des informations supplémentaires

Vous devez vousLogger pour poster un commentaire