Questions & réponses sur la Gastronomie-5-

Spread the love

Théodore Zeldin  a écrit : « La gastronomie est l’art d’utiliser la nourriture pour créer le bonheur« .

Toujours à la recherche de divers renseignements  curieux, inattendus sur la Gastronomie je vous propose une  nouvelle série de questions insolites sur divers domaines de la Gastronomie.

 

Si vous n’avez pas trouvé !!!!, les réponses figurent en bas de page avec une illustration photographique:

1-Qu’appelle-t-on un chinois en cuisine ?

2-Je suis à la fois un fruit et un morceau de viande de boeuf. Qui suis-je?

3Quel nom donne-t-on au plat constitué de tranches de bœuf cuites dans une sauce aux oignons ?

4-Qu’est-ce le boucanage ?

5En 1674, un café historique ouvre à Paris, il s’agit de …?

§

§

§

§

§

§

§

§

§

§

§

§

§

§

§

§

 

1-Le chinois est un ustensile de cuisine: C’est une passoire fine, généralement conique, utilisée en particulier pour passer (c’est-à-dire filtrer) les sauces. On distingue le chinois traditionnel du chinois dit étamine, constituant un tamis. Son nom vient probablement de sa forme qui évoque le traditionnel chapeau chinois.

chinois

 

2- La poire est une pièce qui se situe au niveau de l’arrière train de l’animal (bœuf), au-dessus de l’araignée. C’est un morceau de la tranche,  sa forme ressemble  à celle du fruit.

poirev

poire

 

 

 

 

 

 

 

 

3Il s’agit du bœuf miroton et non mironton, il est composé de poitrine de porc fraîche,  d’oignons, de  tomates, de cornichons au vinaigre,  de bouillon de pot-au-feu, de vin blanc sec.

mi

4Le boucanage est une méthode de conservation de la viande et du poisson qui consiste à les fumer pendant de longues heures.

C’est une tradition millénaire utilisée par les hommes séjournant en forêt pour la chasse. Cette technique est encore répandue de nos jours, surtout en Amérique du Sud, aux Antilles et dans l’océan Indien. Par métonymie, les aliments préparés sur le boucan portent le même nom.

Pour fumer la chair, on la pose sur un boucan, support, qui était à l’origine un gril de bois et est devenu : un tripode (à trois pieds soutenant une grille où sont posées les viandes et les poissons à fumer) appelé « boucan de bivouac » ou un quadripode (à quatre pieds soutenant là aussi une grille) appelé « boucan de camp de base ».

boucanage

5Le café Procope (13 rue de l’Ancienne Comédie 75006) est un célèbre, et l’un des plus anciens, cafés-restaurants de Paris. Il se situe au 13, rue de l’Ancienne-Comédie, dans le 6e arrondissement. Il est également accessible par le passage de la Cour du Commerce-Saint-André. Café d’artistes et d’intellectuels, il était fréquenté au XVIIIe siècle par Voltaire, Diderot et d’Alembert. Centre actif durant la Révolution française, il reste longtemps un lieu de rencontre d’écrivains et d’intellectuels (Musset, Verlaine, Anatole France), d’hommes politiques (Gambetta) et du « Tout-Paris ».

Vingt ans après l’introduction d’une boisson tonique du nom de « café » à la cour de France par le sultan Mehmed IV, un Arménien du nom de Grégoire, originaire d’Ispahan, ouvre un café rue Mazarine (près la rue Guénégaud et à côté du théâtre de la Comédie-Française). Lorsque le théâtre quitte cet emplacement pour aller rue des Fossés-Saint-Germain, en 1680, Grégoire déménage son café. Il vient alors s’installer en face et fait prospérer ses affaires en attirant la nombreuse clientèle du monde du spectacle.

procope

 

Both comments and pings are currently closed.

Commentaires fermés.

  • Facebook

  • Suivez-moi sur Twitter

  • Pages

  • Designed in 2013 par Vue d'ailleurs
    %d blogueurs aiment cette page :