Questions & réponses sur la Gastronomie-11-

Spread the love

Théodore Zeldin  a écrit : « La gastronomie est l’art d’utiliser la nourriture pour créer le bonheur« .

Toujours à la recherche de divers renseignements  curieux, inattendus sur la Gastronomie, je vous propose une  série de questions sur la Gastronomie.

Des interrogations insolites sur divers domaines de la Gastronomie.

Si vous n’avez pas trouvé !!!!, les réponses figurent en bas de page avec une illustration photographique:

 

 

1-Qu’est-ce le pâté de mataf ?

2-Pourquoi la gare de Roanne est-elle de couleur saumon  ?

3-Qu’est-ce le monstrueux de Carentan ?

4-Qu’appelle-t-on l’herbe aux femmes battues  ?

5-Qu’appelle-t-on la blonde de Saint Flour?

§

 §

§

§

§

§

§

§

§

 §

§

§

§

1-Il s’agit d’une boite de pâté.

Hénaff fournit depuis 1920 la Marine nationale en petites boîtes bleues, et c’est de ces marins que vient l’expression « Pâté Hénaff, pâté du mataf »…

paté de mataf

Le mataf étant un matelot en argot de la marine.

Le conditionnement dans des boîtes rondes, destinées à l’origine à contenir du thon, reste une marque de fabrique toujours inchangée.

 

 2-C’est en l’honneur de la célèbre escalope de saumon à l’oseille , mets mis au point par les frères Trois gros , que le maire de Roanne a décidé de décorer la gare de sa commune, sise face à leur restaurant, des couleurs de leur plat emblématique.

gare de Roanne

3-Pas de danger d’en rencontrer à Carentan, le , en fait, il s’agit d’un poireau qui possède des feuilles engainantes, formant à leur base un fût gros, court et cylindrique. 

monstrueux de carentan

Au-dessus de la base, se sépare en éventail la partie du fût qui est en terre et qui est blanche, tendre et très appréciée.

4-Il s’agit du Tamier commun ou reponchon qui se prononce répountsou ou encore herbe aux femmes battues c’est une espèce de plantes grimpantes monocotylédones de la famille des ignames .

Son surnom d’herbe aux femmes battues a été donné car sa racine soignait les hématomes.

Elle est parfois appelée haut liseron, racine-vierge, raisin du Diable, sceau de Notre-Dame ou vigne noire.

tamier

Les sommités sont parfois consommées comme des asperges (et parfois confondues avec les asperges sauvages). En particulier, en France, elles sont couramment consommées au printemps dans les départements de l’Aveyron, du Lot, de Tarn-et-Garonne et du Tarn où elles portent le nom de « reponchons » ou de « respounchous ».
La saveur est très amère mais aucune toxicité ne semble avoir été constatée. Toutefois si on sait bien les faire cuire, l’amertume disparaît presque : il faut les jeter dans l’eau bouillante dès que la cueillette est terminée. Une fois cuits on peut les consommer soit en vinaigrette soit en omelette. Dans la région c’est un mets très apprécié et très recherché. 

5-Moins connue que la verte du Puy,  la belle de Saint-Flour est l’autre lentille d’Auvergne.

belle de Saint-Flour

Elle est plus grosse et tient mieux à la cuisson. Après avoir connu son apogée au XXème siècle, la lentille est peu à peu oubliée. A la fin des années 90, il est décidé de la faire renaître.

Both comments and pings are currently closed.

Commentaires fermés.

  • Facebook

  • Suivez-moi sur Twitter

  • Pages

  • Designed in 2013 par Vue d'ailleurs
    %d blogueurs aiment cette page :