Un Tour du Monde des Amuse-Bouches

Spread the love

Le soleil est absent ou le soleil arrive tout doucement timidement et avec lui, pour fêter ce moment,  on va déguster un apéritif (à consommer toujours avec modération), pour l’accompagner, on savoure un amuse-gueule.

Un amuse-gueule ou amuse-bouche est un mets préparé en éléments de la taille d’une bouchée pour être consommé froid en dehors des repas comme aliment de grignotage ou en accompagnement d’un apéritif ou lors d’un cocktail.

Ordinairement, le consommateur ne saisit qu’un ou deux amuse-gueules qu’il déguste avant de se servir à nouveau.

Généralement cuisinés par composition d’ingrédients de toutes sortes, mêlant texture, saveurs, couleurs, les amuse-gueules sont souvent présentés sur des plateaux, chaque plateau étant rempli d’un « modèle » en de nombreux exemplaires, ou au contraire réunissant un assortiment parmi lequel le mangeur fait son choix.

Ces divers assortiments de grignotages ont des noms particuliers, voici à travers un Tour du Monde des Amuse-Bouches, à découvrir:

 

Antipasti

antipasti

Les antipasti (mot italien, pluriel de antipasto (littéralement servis  avant les pâtes)) sont diverses préparations culinaires italiennes que l’on sert en entrée d’un repas ou en hors-d’œuvre.

Il comporte trois types principaux de produits :légumes ;viandes (charcuterie) ;poissons (et fruits de mer).

On peut y associer quelques fromages (mozzarella, copeaux de parmesan…) et les plats sont la plupart du temps assaisonnés à l’huile d’olive avec des herbes aromatiques (origan, sarriette, basilic…).

Présentés ensembles ou séparément, les antipasti avec leur association de couleurs, leurs arômes différents et servis avant les plats de pâtes, rendent cette préparation très appréciée en Italie.

Les légumes sont préparés crus, séchés, marinés ou cuits : tomates à la mozzarella, tomates séchées, poivrons, aubergines grillées, cœur d’artichaut, olives, câpres...

Les charcuteries sont très nombreuses en Italie et sont pratiquement toujours présentes dans un plat d’antipasti. Jambon, Coppa, Pancetta, Soppressata, Salami et plus si appétit…

Les poissons et les fruits de mer sont classiquement représentés par les anchois marinés, les crevettes (gambas) et les calmars.

La liste des ingrédients n’est pas exhaustive et la préparation dépend des productions locales et des capacités d’approvisionnement pour chaque région d’Italie.

Antojito

antojitos3

L’antojito (littéralement petite envie en espagnol) est un en-cas mexicain (mais également présent dans d’autres pays d’Amérique latine) consommé botana (apéritif) de manière informelle et à toute heure du jour, il peut aussi être servir de plat principal.

antojitos-2

Voici un petit aperçu, il peut-être composé de:

antojitos3

Ailes de poulet,

 Aguachile : est une entrée mexicaine simple, rafraîchissante et relevée consistant en un plat avec des crevettes, marinées dans du jus de citron, avec oignons et piments et quelques gouttes de sauce soja. La salsa traditionnelle qui va avec est basée sur des piments serrano et parfois aussi des chiles Piquin, alors ce plat est supposé être relevé.

De la même manière que pour le ceviche, avec l’aguachile, les crevettes sont marinées encore crues dans du jus de citron, ce qui va au moins partiellement les cuire,

 Rondelles d’oignon,

 Ranchera Botana, c’est des couennes de porc frites, assaisonnées d’oignons , d’un bouquet de coriandre ,  de tomates en dés, et de  citrons,

 Burritosest une préparation culinaire remontant à la fin du XIXe siècle, d’invention récente, le burrito n’est pas un plat de la cuisine traditionnelle mexicaine. Il se compose d’une tortilla de farine de blé garnie de divers ingrédients tels que de la viande de bœuf, des haricots, des tomates, des épices, du piment, de l’oignon, de la salade, etc.

On ne frit pas la tortilla, elle ne sert que d’enveloppe à son contenu. S’il était frit, le burrito deviendrait une chimichanga. fabriqué à partir de copeaux (morceaux de tortilla de maïs frit ou rôti) trempées dans la sauce chili rouge ou vert, et peuvent contenir d’autres ingrédients tels que le poulet déchiqueté, morceaux de viande de boeuf, bifteck de flanc,

Bœuf enchilada est un plat fait avec des tortillas de maïs baignés dans une sauce épicée utilisant poivrons dans leur préparation. Selon le style, l’enchilada peut être accompagnée ou farcies de viande : poulet, dinde, boeuf  ou du fromage; en plus d’être accompagné par un accompagnement supplémentaire, qui se compose généralement de oignon, laitue, crème et le fromage, haché ou tranché,

Chile rellenos  est un plat constitué de morceaux entiers de piment, rôti directement dans le feu ou en utilisant une plaque de cuisson, et farcir avec de la viande , qui ils sont enveloppés dans une couche de l’œuf battu et sont frits. Dans certaines régions du Mexique en particulier quand il est rempli avec du thon et il se mange froid.

Les chile rellenos lorsqu’ils sont considérés comme plat principal sont généralement servis avec une sauce tomate et oignon assaisonné avec de l’origan,

 Chilaquiles : sont une spécialité mexicaine qui se préparait autrefois pour le petit-déjeuner avec les tortillas qui n’avaient pas été consommées durant le déjeuner ou le diner du jour précédent. De nos jours, les chilaquiles sont servis avec une sauce piquante et ils sont préparés avec des chips de tortillas de maïs ou des morceaux de tortillas que l’on fait frire dans une poêle. Ils peuvent être accompagnés d’une sauce verte ou rouge, selon les ingrédients employés pour sa préparation. Les chilaquiles peuvent être cuisinés avec de la dinde, du poulet ou bien des œufs. Les recettes varient selon les régions : il en existe aux tomates vertes, au poulet, au porc, aux oeufs, au mole (sauce épaisse à base de piments, d’épices et parfois de chocolat). Cette recette est celle que l’on déguste le plus communément à México.

Haricots Charro, haricots rouges à la coriandre

Gorditas, signifie « petit gros « en espagnol, c’est un petit gâteau fait avec de la masa (pâte alimentaire produite à partir du maïs) et farci avec du fromage, de la viande ou d’autres garnitures. Un gordita est généralement frit dans un wok  ou cuit sur un comal ‘sorte de plancha),

Guacamole, est la spécialité culinaire mexicaine par excellence. Il se savoure dans toutes les régions du pays, en tant que botana (apéritif), accompagnement de plats ou même encore en tant que plat. Il est préparé à base d’avocat, de piment frais, de coriandre fraîche, d’oignons, de tomates, de jus de lime Au Mexique, le guacamole ne contient jamais d’épices et est toujours à base de produits frais, les avocats sont écrasés mais pas réduits en purée.

Huevos rancheros, constituent un plat mexicain classique. Des œufs sur le plat reposent sur un lit de haricots frits, de crème sure et de salsa, le tout servi sur une tortilla bien chaude.

Mole poblano, est une spécialité culinaire mexicaine, peut-être originaire de l’état de Puebla. Il s’agit d’une sauce dite mole constituée d’un grand nombre d’ingrédients traditionnels de la sauce sont : du cacao amer ou très légèrement sucré, des piments ancho, mulato, pasilla, des tomatillos (fruits entre tomates classiques et physalis), des cacahuètes, des bananes plantain, des tortillas frites et émiettées, des amandes, des pruneaux secs, des graines de sésame, de la cannelle.  généralement versée sur des morceaux de dinde,

Nachos, sont des chips de tortillas  recouverts de fromage et d’une sauce salsa. Ils peuvent également être mangés avec du chile con queso. Créés en 1943 par Ignacio  Nacho Anaya, les nachos originaux sont composés de tortillas de maïs frites recouvertes de cheddar fondu et de lamelles de piments Jalapeño,

 Nopales avec chile colorado, sont des feuilles d’un cactus sans épine, que l’on trouve fraîches au Mexique et aux Etats-Unis,

Papadzules, sont des graines de courge ou citrouille (blanche) et chiltomate (rouge). Papadzules signifie en maya «nourriture pour les nobles» ont été offerts aux premiers visiteurs espagnols dans la péninsule yucatèque. On peut incorporer de la volaille de son choix effilochée à la place des oeufs,

Rouleau chicharron, il est réalisé à partir de couenne de porc plongée dans de l’huile bouillante. La peau de cochon, une fois revenue, est dorée et croustillante. Comme une grosse chips,

Romeritos est un plat de feuilles de romerito, une herbe qui pousse dans les champs de maïs et ne doit pas être confondu avec le romarin et servi effeuillé, du poblano habituellement en poudre préparée avec des crevettes, du cactus et des pommes de terre, servi avec un gâteau de crevettes séchées,

Tacos al pastor, c’est une viande cuite à la broche mais ce  n’est pas du kebab, mais du pastor. Si le mode de cuisson reste le même, la recette mexicaine diffère quelque peu de sa cousine méditerranéenne. On la prépare non pas avec de la viande d’agneau ou de veau, mais avec du porc, mariné dans une préparation à base de rocou et d’épices. La viande est ensuite émincée, puis servie avec des petites tortillas de maïs, de l’ananas, des oignons crus et de la coriandre. Les tacos al pastor sont très populaires à México, on en trouve absolument partout,

Tamales, à la Chandeleur, au Mexique, pour l’occasion, on ne mange pas des crêpes, mais des tamales : des petits pains de maïs, sucrés ou salés, cuits le plus souvent à la vapeur. Et, tradition oblige, c’est celui qui, le jour de l’épiphanie, a eu la chance de tomber sur la fève en dégustant la brioche des rois qui les offre !

Au Mexique, il existe près de 300 variétés de tamales. Il y en a donc pour tous les goûts : rectangulaires, carrés, triangulaires… cuits dans des feuilles de bananier, de maïs, d’acuyo ou d’avocatier… garnis de viande, de poisson, de huitlacoche, de piments, de fruits secs ou encore de fraises à la crème,

 Vous enfrijoladas, plat typique de la région de Oaxaca, composé de tortillas de maïs trempées dans une sauce aux haricots. Ils peuvent être farcies avec des œufs brouillés, du poulet ou seul…

Cicchetti ou cichetti ou cicheti

Á Venise , en Italie, les amuse bouches se nomment cicchetti ou cichetti ou cicheti, généralement servis dans les traditionnels  » bàcari  » (bars cicchetti ou osterie).

Les cicchetti courants comprennent de minuscules sandwiches, des assiettes d’olives ou d’autres légumes, des œufs durs coupés en deux, de petites portions d’un ou de plusieurs fruits de mer, de la viande et des légumes posés sur une tranche de pain ou de polenta.

Comme les tapas espagnols, on peut aussi faire un repas de cicchetti en commandant plusieurs assiettes.

Voici un petit aperçu de cicchetti qui sont servis à Venise :

 

tramezzini, en-cas originaire de Turin qui se compose de deux tranches de pain de mie triangulaires, renfermant une garniture.

sarde in saor à savoir des sardines frites puis arrosées d’un mélange brûlant de vinaigre, d’huile d’olive et d’oignons confit,

anchois marinés, divers poissons ou crustacés frits,

poissons cicchetti

des légumes marinés ou frits (aubergines, artichauts...)

boulettes de viande ou de poisson.

coppa di toro, une tranche de viande de taureau rôtie enroulée autour d’un piment doux vinaigré.

 baccalà Mantecato alla Veneziana (morue à la Vénitienne) un plat crémeux de morue séchée,

 

Kémia

kemia

La kémia, se sert au moment de l’apéritif (l’anisette chez les pieds noirs) sur tous les comptoirs de bistrots. C’était une coutume en Algérie avant l’indépendance .

C’est un assortiment d‘amuse-gueules qui peut être composé de :

Tramousses,(graines de lupins saumurées), olives piquantes de préférence, moules à l’escabèche, cacahuètes, pistaches, amandes grillées, pois chiches grillés, connues sous le nom de torraïcos, mot d’origine espagnole, fèves au cumin, pommes de terre à  la harissa, branches de fenouil assaisonnés au citron, caracoles (escargots) en sauce tomate épicée, supions au noir (petites seiches cuites dans leur encre), beignet de morue…

 Mezzé

mezze

Le mezzé ( mot arabe) est une tradition de la gastronomie levantine.

Il s’agit d’un ensemble de plats (d’une dizaine à une centaine) servis à l’occasion d’une fête ou d’un repas de famille. Chaque mets est servi dans une petite coupelle de manière à pouvoir multiplier les choix.

Il évoque l’Antiquité avec ses festins où l’on mangeait avec les doigts dans un assortiment de mets choisis.

Le mezzé permet de goûter un peu à tout, de picorer en faisant des petites bouchées à l’aide du pain pita ou à défaut avec la fourchette.

Voici un échantillon :

Taboulé, hommos ( purée de pois chiches et de tahiné), tarator (crème à base de yaourt et concombre),  moutabbal (caviar d’aubergine),  aubergines à la tomate, courgettes à l’ail,  koubbé cru (tartare libanais), feuilles de vigne à l’huile,  mortadelle d’Alep, mouhamara (purée de poivrons aux noix), salade orientale,  fattouche ou salade aux croûtons, salade de radis, salade au féta, salade aux aubergines,  petits pâtés aux épinards, falafel (petit beignet de farine de pois chiche),  koubbé au four, bourghoul aux épinards, moujadara (lentilles), salade tiède de fèves fraîches, panini de viande hachée, foies de volaille, tempura d’aubergine, cigarettes au fromage, chaussons à la viande, ich el boulboul (nids du rossignol : petits pâtés à la viande et mélasse de grenade) kefta grillée  (viande hachée en boulette plate avec du cumin), chich taouk  à la  sauce à l’ail (poulet mariné et grillé).

Petisscos

PETISCOS

Les  petisscos c’est la version portugaise des tapas espagnoles, bien de ces amuse-gueules sont communs à ces deux pays, toutefois en voici quelques uns:

chouriço grillé : Il s’agit d’une saucisse fumée à base de viande de porc, moins grasse et moins « hachée » que sa sœur espagnole, généralement assaisonnée avec du paprika, de l’ail, du cumin, du vin blanc et de la girofle moulue,  jambon « pata negra » (non, il n’est pas qu’espagnol, mais bien… ibérique!),  alheira : saucisse fumée dans l’âtre et faite exclusivement avec de la viande de gibier de diverses espèces (perdrix, canard, faisan, lapin)  et du pain,  saucisse au riz de la Beira Baixa,  maranhos (saucisson cuit, aux herbes), ce saucisson a eu une histoire, dans les temps anciens, les juifs convertis qui en secret continuaient à pratiquer leur religion « les marranes »  pour faire bonne figure, fabriquaient cette charcuterie avec de la viande de dinde et la faisait fumer dans la cheminée bien en évidence.

Pintxos

PINTXOS

Un pintxo (prononcer pintcho) est une petite tranche de pain sur laquelle on place une petite ration de nourriture. On les retrouve dans les bars du Pays basque espagnol.

Il porte ce nom parce qu’à l’origine on maintenait traditionnellement cette nourriture avec un petit bâtonnet (cure-dent en bois), bien que ce ne soit pas une caractéristique obligatoire.

Les pintxos sont très semblables aux tapas.

Les pintxoak sont disposés dans des assiettes réparties sur tout le comptoir, et sont payables à l’unité.

On en trouve de toutes sortes, composés de produits divers natures, grillés, poêlés ou cuisinés en sauce : poissons, crustacés, coquillages, charcuteries, viandes, légumes : œufs durs ,  crevettes, anchois, crème de poivrons, miettes de crabe mayonnaise persillée, filets de rougets sur fondue de poireaux,  morue pil-pil, tartelette d’escargots en persillade,  gulas (succédané de jeunes anguilles).

Les fritures sont généralement à base de poissons ou de légumes: rabas (calmars panés), anchois, moules, lotte, piments…

Les banderilles sont des compositions de produits cuits ou crus à base de viandes, de poissons ou de légumes servis chaudes ou froides, embrochées sur des petites piques en bois appelées palillos. : cœurs d’artichauts au jambon de Bayonne, roulés de ventrèche aux gambas, txistorra poêlée…

Smörgäsbord

unesmor

 Le smörgäsbord suédois, c’est une multitude de petits plats de harengs, de boulettes de viande, de saucisses grillées, d’omelettes ou d’œufs brouillés, coiffés d’œufs de saumon et de salades diverses :

Salade de pommes de terre tièdes.

Salade de crevettes roses décortiquées, assaisonnées d’huile d’olive, de sel, de poivre, de citron sur laitue romaine.

Salade aux deux pommes (de terre et fruit) et filets de harengs fumés, feuilles d’aneth et olives noires.

Si les Scandinaves l’adorent, le hareng ne plaît pas à tout le monde, malgré ses nombreuses déclinaisons : fumé sauce raifort, au cari, à la tomate, à la moutarde, à l’oignon.

On accompagne le tout de fromages et biscottes (ce que les Suédois appellent des knäckebrod).

Le smörrebrod est fait de sandwichs ouverts, joliment garnis de charcuterie, de fromage ou de poisson et décorés avec goût.

On peut composer sur une tranche de pain blanc, de seigle ou noir, de vraies petites merveilles.

Saumon fumé et asperges vertes assaisonnés de poivre noir et garnis d’une tranche de citron sur pain blanc.
Tranche de mortadelle, avec macédoine de légumes mayonnaise sur pain blanc.
Tranches de rôti de porc sur pain noir avec chou rouge cuit, cornichons aigre-doux et pruneaux.
Crevettes cuites sur lit de mayonnaise, oeuf dur, aneth et citron sur pain blanc.
Pâté de foie, avec gelée de petits fruits et cornichons au vinaigre.
Oeufs brouillés, avec lamelles de saumon fumé et deux ou trois brins de ciboulette.
  Fromage corsé tranché, orné de grains de raisin et d’une cuillerée de miel.
Le « repas du lion » désigne un tartare aux câpres, oignons, betteraves rouges, raifort et jaune d’œuf cru.

Sakana ou otsumami

alauneotsumami

Au Japon  on appelle les amuse-bouches : sakana ou otsumami, ces termes Japonais désignant les aliments consommés en accompagnement de l’ alcool comme origine du mot saka (saké) et na (nourriture).

Le terme otsumami peut être largement utilisé pour faire référence à tout type d’en-cas, mais cela signifie généralement une collation qui est consommé avec de la bière, ou autre boisson non alcoolisée.

Les otsumami sont facilement disponibles,elles sont  préparées et conditionnées pour la vente dans les supermarchés japonais. Toute une allée sur le marché peut être dédiée.

Au Japon, où l’alcool est consommé, il est d’usage que les boissons soient toujours accompagnées de denrée alimentaire.

Voici un bref inventaire de sakana ou otsumami :

Arare : craquelins faits principalement de farine de riz avec diverses épices notamment des algues,

arare

Atarime est une fine lamelle de calmar séché, légèrement salé, puis  trempé dans la mayonnaise, est équivalent à la viande de boeuf séchée américaine. Il est très difficile à mâcher,

atarime

 Edamame : est une fève de soja d’origine japonaise récolté avant maturité, ces pois verts rôtis sont l’un des plus basique des collations.

Les edamames sont enrobés dans une pâte très légère, semblable à celle d’un revêtement de tempura mince, et sont légers et croquants., ils sont aromatisés en deux saveurs, salés ou épicés wasabi.

edamame

Ikura : est un produit de la mer fabriqué à partir des rogues des saumons du Pacifique, d’Atlantique et de rivière.

En Alaska, on le nomme « caviar de saumon » ou « œufs de saumon ». Au Japon,  il est souvent servi lors des fêtes de vacances, des mariages et autres occasions festives.

Kimchi : chou fermenté coréen épicé,

kimchi

Kushiyaki : brochettes de bouchées de viande ou de légumes grillés,

kushiyaki

Mentaiko : est la rogue du colin ou de la morue, épicée. Grâce à sa texture tendre, il fond dans la bouche et peut être mangé cru ou cuisiné,

mentaiko

Nankotsu : il s’agit en fait de brochettes de cartilage de poulet (celui sur le sternum) . La texture est croustillante et un peu souple,

nankotsu

Sashimi : tranches de poissons crus,

sashimi

Shiokara : est un type de préparation de la cuisine japonaise ayant comme ingrédient principal un produit de la mer (mollusques, crustacés, ou encore poisson). La préparation consiste à couper la chair en petits morceaux et à les servir dans une sauce marron et visqueuse, produite en salant et laissant fermenter les viscères de l’animal choisi,

shiokara

Tarako : est la rogue salée du colin d’Alaska, même si le terme signifie morue en japonais,

Tarako

Tatami Iwashi : sont des alevins de sardines séchés,  pressés en forme de cracker carré, ils sont alors enlacés en une seule couche pour former une grande feuille de natte. Généralement, cela se fait en les séchant au soleil sur un cadre en bambou, un processus qui est évocateur de la fabrication du traditionnel papier japonais.

Cet aliment est nommé pour sa ressemblance avec le tatami paille en  commun dans traditionnelles chambres de style japonais ou les maisons.

tatami-iwashi

Tempura Squid : également connu sous le nom « ika dix » ou  » ika tempura  » est un mince morceau de calmar est enrobé en tempura et frits. Sa texture est à la fois croustillante et moelleuse.,

tempura-squid

Tsukemono : pickles,

tsukemono

Uni : est le nom japonais pour les langues d’oursin. Alors que familièrement appelé les chevreuils (œufs), uni est en fait les gonades de l’animal. L’uni a des gammes de couleur de l’or au jaune, et a une consistance souple,

uni

Yakitori : brochettes de bouchées de poulet grillé.

yakitoris

Á cela s’ajoute: cacahuètes, algues séchées….

Tapas

TAPAS

Les tapas (singulier: tapa) sont des amuse-gueules d’origine d’Espagne.

On en parle généralement pour faire référence à plusieurs petits plats, ainsi qu’on les consomme habituellement.

Elles font partie de la culture culinaire de l’Espagne. Généralement, elles sont servies en petites rations et accompagnent un verre de vin ou de bière. Les repas de tapas encouragent la conversation, parce qu’on n’est pas concentrés sur un repas complet servi devant nous. Dans certains pays, il est de coutume que l’on mange debout ou en se promenant dans le restaurant pendant que l’on mange les tapas.

Selon l’appétit ou l’heure, on peut commander premièrement , una ración; soit réduite à la moitié, una media (ración), soit en simple tapa (petite bouchée) parfois plantée sur un cure-dent (pincho), comme les croquetas.

Diverses et variées, les tapas sont la représentation en miniature de chaque gastronomie régionale espagnole.

Il y a une multitude de tapas espagnoles, les plus communes sont:

Aceitunas : olives marinées, Albondigas : boulettes de viande hachée, Boquerones : anchois marinés ou frits, Calamares a la romana : calamars frits, Calamares : calamars marinés, Chicharrones : rillettes, Chocos : grands poulpes frits, Choquitos : petits poulpes frits, Chorizo : saucisse sèche piquante au paprika (coupé en tranches, plat froid), Chorizo criollo (chorizo créole) : petites saucisses piquantes au paprika baignant dans l’huile (plat chaud), Croquetas : croquettes au poisson ou au jambon, Empanada : pâté en croûte de grande taille coupé en petits carrés de 3 cm, par exemple au thon, Empanadillas : pâté en croûte, par exemple au thon, en part individuelle, Ensaladilla rusa : macédoine de légumes froide à la mayonnaise, Gambas en gabardina : crevettes panées frites (sans tête), Garbanzos con espinacas : pois chiche avec des feuilles d’épinards, baignés dans l’huile d’olive avec quelques lardons (plat chaud), Jamón ibérico : jambon de montagne de haute qualité (cochons nourris exclusivement aux glands) servi en chiffonnade, Jamón serrano : jambon de montagne servi en chiffonnade,Queso manchego : fromage de brebis de la Manche (région centre), Parrochas : petites sardines frites, Patatas bravas : pommes de terre cuites à la vapeur servies avec une sauce piquante, Pimientos asados : poivrons marinés à l’huile d’olive et à l’ail, Pimientos de Padrón : poivrons verts revenus à l’huile d’olive, Pulpo a la gallega : poulpe bouilli coupé en rondelles, à l’huile d’olive, saupoudré de paprika, Salpicón de marisco : macédoine de petits restes de fruits de mer, de poisson et de poivrons en vinaigrette, Tortilla de patata : omelette de pomme de terre aux oignons.

Zakouski ou zakouskis

ZAKOUSKI

Les zakouski ou zakouskis sont les hors-d’œuvre typiques de la cuisine de Russie.

Ils sont d’une grande variété. Ils se composent notamment de charcuteries, de poissons (harengs marinés ou fumés), de caviar (œufs de poissons : saumon, esturgeon), du caviar d’aubergine, des concombres à l’aigre-doux (malossol), de salades diverses…

Ils sont servis en apéritifs et tiennent une place importante dans la cuisine russe ou la cuisine arménienne, particulièrement lors des réceptions. On les sert habituellement dans une autre pièce que celle du repas.

 

Both comments and pings are currently closed.

Commentaires fermés.

%d blogueurs aiment cette page :