Quelques interrogations sur Paris -2

Spread the love

Toujours à la recherche de divers renseignements insolites, étonnant étrange baroque bizarre curieux déroutant drôle excentrique extraordinaire inaccoutumé incroyable inhabituel inusité pittoresque rare saugrenu singulier  sur Paris.

En lisant Miscellanées et histoires insolites de Paris écrit par Delphine Gaston, je m’en suis inspiré pour poser plusieurs questions drôles, inattendues, étranges,  curieuses sur la Capitale.

miscellaneesparis

Voici une série de questions sur Paris sur divers domaines parisiens, si vous n’avez pas trouvé!!!!

Les réponses figurent en bas de page avec une illustration photographique, à découvrir:

1-Quel est le plus vieux restaurant de Paris?

2-Quelle est la plus vielle pharmacie de Paris?

3-Quelle est la plus vielle fontaine de Paris?

4-Quelle est la plus vielle confiserie de Paris?

5-Quel est le plus café de Paris?

§

§

§

§

§

§

§

1-C’est la Tour d’Argent qui remporte la palme du plus vieux restaurant de Paris. 

Depuis plusieurs siècles, Henri III, Richelieu, Sacha Guitry, Alfred de Musset ou plus récemment John Kennedy sont entrés dans ce prestigieux lieu parisien dont la vue imprenable sur Paris en a séduit plus d’un.Tour d’Argent

Du côté de la carte, la gastronomie de luxe est à l’honneur avec le célèbre « canard Tour d’Argent » inventé en 1890 par Frédéric Delair, numéroté est servi devant le client avec un célèbre rituel. Le canard semi-sauvage élevé par la célèbre maison Burgaud de Challans en Vendée, est découpé devant le client par un canardier puis la carcasse est pressée dans un pressoir en argent et exsude la dernière goutte dans la sauce (bouillon et foie du canard) à laquelle est ajouté un trait de cognac, de citron et de madère.

célèbre « canard Tour d'Argent »

Les magrets finissent de cuire sur un réchaud. Les pommes soufflées puis les cuisses grillées font l’objet de deux services supplémentaires.Tour d’Argent1

La Tour d’Argent 15 Quai de la Tournelle 75005 Paris.

 

2-Au 115 rue Saint Honoré 75001 subsiste sans doute la plus ancienne pharmacie de la capitale en activité :Pharmacie Saint Honoré.

.

pharmacie1
Ce bel immeuble, probablement du XVII ème , à quatre étages, a une belle façade ornée d’une inscription gravée dans la pierre «Fabrique d’extraits évaporés dans la vapeur et dans le vide ».

pharmacie
A l’intérieur est préservé un plafond peint et une horloge sur décor noir et doré « dépôt unique de la digitale cristallisée » entre Galien et Hypocrate.
La pharmacie aurait été ouverte en 1712 puisque le comte de Fersen y achetait son encre sympathique.

3-C’est la fontaine Maubuée est une fontaine située dans le 4 ème arrondissement de Paris. C’est une des plus anciennes fontaines parisiennes. Elle est mentionnée dans les lettres patentes du 9 octobre 1392 par lesquelles Charles VI essaya de mettre un terme aux concessions particulières accordées ou usurpées sur les eaux de Paris.

fontaine Maubuée

Le nom «Mau buée» signifiant mauvaise buée ou mauvaise lessive, aurait été donné à cette fontaine en raison de la mauvaise qualité de ses eaux provenant des sources de Belleville.

La fontaine actuelle a été construite par Jean Beausire et son fils, Jean-Baptiste Augustin Beausire, en 1733. Elle est décorée d’un bas-relief du XVIIIe siècle représentant un vase rocaille, entouré de roseaux et de plantes marines.

fontaine Maubuée1

Elle a été chantée par François Villon en 1461 dans son Testament : A Maubué sa gorge arrouse (Qu’il arrose sa gorge à la fontaine Maubué)

Originellement située sur l’emplacement occupé aujourd’hui par le Centre Georges-Pompidou, elle a été démontée en 1937 pour être remontée à son emplacement actuel, à l’angle de la rue Saint-Martin et de la rue de Venise, et de nos jours l’eau n’y coule plus.

4-C’est la mère de famille, confiserie fondée en 1761.Au début du 19ème siècle, la boutique connaît un véritable succès et sa réputation dépasse vite les frontières du quartier. On raconte que cette épicerie devenue petit à petit une confiserie fait le bonheur des danseuses des Folies Bergères, situées non loin.

confiserie
La plus ancienne confiserie de Paris est une institution. Sa façade classée monument historique, avec ses inscriptions à la feuille d’or, est intacte et attire les gourmands depuis deux siècles et demi. Les tiroirs et les vitrines renferment plus de 800 spécialités régionales.

confiseriemfamille

La boutique en soi vaut le coup d’œil, avec sa devanture d’époque, ses vieux comptoirs en bois et son sol carrelé, la caisse enregistreuse. « La Mère de Famille » a connu plusieurs propriétaires jusqu’à Etienne Dolfi, confiseur alsacien, qui a repris la boutique en 2000.

Á la mère de famille 35 rue du Faubourg-Montmartre, 75009 Paris

 

5-Le café Procope 75006 est le plus ancien cafés-restaurants de Paris. Fondé par l’italien Francesco Procopio Dei Coltelli.

Il se situe au 13 Rue de l’Ancienne Comédie 75006, dans le 6 ème arrondissement. Il est également accessible par le passage de la Cour du Commerce-Saint-André.

café Procope3

Le Procope est un restaurant historique réputé. Les éléments de décoration du restaurant sont des vestiges du 17 ème et du 18ème siècle comme le bicorne de Napoléon ayant servi au règlement de ses dettes, des diplômes d’époque, des traités… le papier peint datant de 1830 apporte un étonnant témoignage historique : à cette époque, seulement deux valeurs fondamentales définissaient la République : la Liberté et l’Egalité. La troisième valeur de Fraternité sera rajoutée un peu plus tard au décor.café Procope1

L’ambiance cosy du Procope est notamment appréciée par de nombreuses célébrités et personnalités politiques. Elles succèdent à Voltaire, Diderot ou Rousseau qui avaient leurs habitudes dans l’établissement.

café Procope4
Café d’artistes et d’intellectuels, il était fréquenté au XVIIIe siècle par Voltaire, Diderot et d’Alembert. Centre actif durant la Révolution française, il reste longtemps un lieu de rencontre d’écrivains et d’intellectuels (Musset, Verlaine, Anatole France), d’hommes politiques (Gambetta) et du « Tout-Paris ».

café Procope1 

Le plus vieux café de Paris est ainsi devenu le lieu de rendez-vous des Arts et des Lettres, où se déguste une cuisine française raffinée.

Le café Procope 13 Rue de l’Ancienne Comédie 75006 Paris

Both comments and pings are currently closed.

Commentaires fermés.

%d blogueurs aiment cette page :