PARIS ET SES VOIES AYANT LE NOM D’UNE COULEUR

Spread the love

À Paris une belle palette de couleurs. Et qui a décrété que dans la capitale la grisaille prédominait ?

Un florilège de rues colorées à Paris ça vous tente ?

En effet plusieurs artères de paris porte le nom d’une couleur ou le nom est suivi d’une couleur, à découvrir:

 

 

 

RUE BLANCHE

La rue Blanche 75009 est un ancien chemin qui conduisait du village des Porcherons aux carrières de Montmartre.

Elle commence à être bâtie vers 1670 et est indiquée sur un plan de 1672, sous le nom de « rue de la Croix-Blanche » à cause d’un cabaret qu’on voyait encore vers 1860 à l’enseigne de la Croix-Blanche.

Elle prend sa dénomination actuelle en 1793 et reliait alors la rue Saint-Lazare à la place Blanche.

RUE DES BLANCS MANTEAUX

Au XIIIe siècle, la rue des Blancs Manteaux 75004 était connue sous les noms de « rue de la Petite-Parcheminerie », « rue de la Vieille-Parcheminerie » ou plus simplement « rue de la Parcheminerie », à cause des établissements où l’on préparait la peau servant à faire des parchemins.

Elle reçut son nom définitif vers 1289, en raison de l’installation de l’ordre des serviteurs de la Sainte Vierge qui s’établirent en 1258 dans le couvent des Blancs-Manteaux voisin.

Elle est citée dans Le Dit des rues de Paris de Guillot de Paris sous le nom de « rue des Blans-Mantiaus ».

Elle est citée sous le nom de « rue des Blancz manteaux » dans un manuscrit de 1636 dont le procès-verbal de visite indique : avons veu quantité de boues et immundices.

RUE BLEUE

En février 1789, sur le désir des habitants de la rue d’Enfer, celle-ci est renommée en « rue Bleue 75009 » par arrêt du Conseil du roi, par analogie avec une rue Verte présente dans le quartier.

Une autre source mentionne que la voie reçoit son nom actuel d’après une manufacture de boules bleues fondée dans cette rue en 1802.

BOULEVARD BRUNE

Le boulevard Brune 75014 a été donné en hommage à Guillaume Brune (1763-1815), maréchal de France.

PORTE JAUNE

La Porte Jaune 75012 était située autrefois sur le territoire de la commune de Fontenay-sous-Bois (appartenant alors  comme Paris  au département de la Seine et aujourd’hui au Val-de-Marne), dans la partie annexée à Paris par décret du 18 avril 1929. 

RUE DE PARME

La rue de Parme 75008 tient son nom de la ville de Parme, en Italie, ancienne capitale du duché de Parme, en raison du voisinage de la place de l’Europe.

RUE DES ROSES 

  

La rue des Roses 75018 porte ce nom en raison de son ancienne situation champêtre.                                       

RUE DE LA BOULE ROUGE

La rue de la Boule Rouge 75009 tire son nom d’une ancienne enseigne représentant une boule rouge.

PLACE DU CHÂTEAU ROUGE

La place du Chateau Rouge 75010 tire son nom d’un petit château ou manoir, dit « Château Rouge », dont on a dit à tort qu’il avait été construit pour Gabrielle d’Estrées ; en vérité, c’est un canular créé de toutes pièces par un de ses propriétaires, au XIXe siècle, qui le transforma en bal public et qui inventa cette légende pour sa publicité en profitant de l’importante popularité d’Henri IV à cette époque.

Le bâtiment fut démoli en 1889.

RUE DU CHEMIN VERT

La dénomination de la rue du Chemin Vert 75011 évoque son origine lorsqu’elle traversait des jardins maraîchers.

 RUE VIOLET

15e arrt

Rue Violet

La rue Violet 75015 tient son nom de Jean-Léonard Violet (1791-1881), conseiller municipal de l’ancienne commune de Vaugirard et entrepreneur immobilier, qui acheta à la commune et lotit entre 1824 à 1829 une grande partie du quartier s’étendant au sud de l’actuel boulevard de Grenelle entre la rue de la Croix-Nivert et la Seine.

Laissez un commentaire, ou faites un lien vers cet article.

Donnez votre avis ou des informations supplémentaires

Vous devez vousLogger pour poster un commentaire

  • Facebook

  • Suivez-moi sur Twitter

  • Pages

  • Designed in 2013 par Vue d'ailleurs
    %d blogueurs aiment cette page :