Gourmandises régionales à la Menthe

Spread the love

17Les menthes forment un genre  de plantes herbacées vivaces de la famille des Lamiacées , comprenant de nombreuses espèces, dont beaucoup sont cultivées comme plantes aromatiques et condimentaires, ornementales ou médicinales.
Si les menthes sont connues et appréciées pour leurs qualités aromatiques depuis l’Antiquité, certaines ont acquis une grande valeur économique depuis quelques décennies.

La menthe poivrée est une menthe issue d’une hybridation spontanée, entre la menthe aquatique et la menthe verte , cultivée en Angleterre à partir xviie siècle.

Son huile essentielle est utilisée dans l’industrie alimentaire pour parfumer bonbons, dentifrices, chewing-gums, confiseries et boissons alcoolisées (alcool de menthe, liqueur de menthe et sirop de menthe sont des boissons courantes, généralement colorées artificiellement en vert ou bien incolores).

Voici un petit aperçu des diverses gourmandises régionales  à base de menthe, à découvrir :

 

 

Bêtise de Cambrai

Bêtise de Cambrai

La bêtise de Cambrai est une friandise élaborée à Cambrai, et dont la recette serait issue d’une erreur.

La bêtise a la forme d’un petit coussin rectangulaire. Elle est aromatisés à la menthe et rayés de sucre caramélisé. 

Deux fabricants perpétuent la tradition de la Bêtise de Cambrai et s’en disputent la paternité : les confiseries Afchain et Despinoy.

Chique de Bavay

chique de bavay

La chique de Bavay est une friandise élaborée à Bavay.

Les bonbons sont fabriqués à partir de sucre de betterave, mélangé dans une cuve à plus de 100°C.

La chique de Bavay a une forme de coussin carré bombé sur une face. Elle est de couleur brune comme la babelutte de Lille et parfumée à la menthe comme la bêtise de Cambrai.

L’origine remonterait aux guerres napoléoniennes. A cette époque les soldats, les grognards, déchiraient les bouchons des charges de plomb destinées à charger les fusils avec leurs dents.

Pour enlever les traces de plomb sur les dents, ils avaient l’habitude de chiquer ensuite du tabac, mais sans grand résultat. Par contre un soldat avait une superbe dentition sans aucune trace. Il expliqua qu’il suçait des bonbons qu’une parente, habitante de Bavay, lui envoyait.

En plus d’avoir des dents sans traces de plomb, il était protégé du saturnisme (maladie due au plomb).  A cette époque ces bonbons s’appelaient des chiques sucrées.

En 1875, un confiseur du nom de Favier Fortin, décida de rendre hommage à cette histoire, et en même temps aux soldats, en adaptant la recette et en créant la véritable chique de Bavay.

Il en déposa la recette et la marque en 1922.

Coucougnette du Vert Galant menthe Izara Verte

Coucougnette du Vert Galant menthe Izara Vert

La coucougnette est confiserie de Pau de la Boutique Francis Miot 46-48 rue Joffre 64000 Pau., c’est une variante de la coucougnette du Vert Galant tout comme elle c’est une amande grillée enrobée de chocolat noir, roulée à la main dans une pâte d’amande parfumée à la menthe et à l‘Izara Verte.

Espérantiste de Marseille

esperantine

Créée à l’occasion des 2600 ans de Marseille en 1999, l’ espérantiste de Marseille s’est imposée d’emblée dans le monde très restreint des chocolats haut de gamme en obtenant le Cordon Bleu de la meilleure confiserie au Salon INTER SUC 2000 de Paris.

Lors de sa création, toutes les saveurs de la Méditerranée furent passées au crible et il fut très vite évident que l’amande et l’huile d’olive seraient au cœur de la formule magique de ce qui allait devenir l’espérantiste de Marseille : un mariage subtil de chocolat noir à 70% minimum de cacao et d’amande douce auxquels ont été associées menthe forte et écorce d’orange confite.

Au cœur de ce mélange onctueux, une huile d’olive vierge extra apporte une note de noblesse qui enchante durablement le palais.

Glaçons de Milly La Forêt

Glaçons de Milly La Forêt

Inventés dans les années 70 par Christian Bosc-Bierne, et baptisés Glaçons de Milly La Forêt pour leur goût fort et rafraîchissant produits en Île de France avec de l’huile essentielle de Menthe Poivrée de Milly la Forêt, distillée à la Distillerie du Gâtinais.

Menthe-pastille

Menthe-pastille

La menthe-pastille est une boisson alcoolisée.

La menthe-pastille a été inventée en 1885 par Émile Giffard, pharmacien à Angers qui rapporta d’Angleterre des feuilles de menthe poivrée. Il prépara une liqueur rafraîchissante au goût des pastilles de menthe anglaises. Au nez, très beaux arômes de menthe poivrée.

L’ensemble est très agréable grâce au souffle frais et épicé qui s’en dégage. La saveur de la menthe poivrée envahit le palais laissant une extrême sensation de fraîcheur.

À partir de 1972, la production a lieu à Avrillé.

Pastille du mineur

Pastille du mineur

La pastille du mineur est un bonbon aux extraits naturels de plantes (eucalyptus, menthe et anis étoilé), de forme ovoïde, de couleur noire, couleur qui évoque le boulet de charbon.

Au milieu du XXe siècle, l’activité minière est encore importante dans le Nord-Pas-de-Calais. Or, il est interdit de fumer dans les mines de charbon à cause du gaz composé essentiellement de méthane dégagé par les gisements, le grisou.

En 1957, Georges Verquin a l’idée de créer pour les mineurs un bonbon censé compenser l’envie de fumer et procurer une sensation de fraîcheur et de bien-être.

Sarment du Médoc Menthe

Sarment du Médoc Menthe

Les  sarments du Médoc sont des délicieux brins de chocolat fin en forme de sarments rehaussés du parfum de la menthe.

Sottise de Valenciennes

Sottise de Valenciennes1

La sottise de Valenciennes est une friandise de Valenciennes.

Elle est l’alternative valenciennoise à la bêtise de Cambrai, à laquelle elle doit son nom ; elle est, comme elle aussi, aromatisée à la menthe et décorée d’un filet de sucre rouge.

En 1930, la première sottise de Valenciennes  est créée par le confiseur Gaby Gomiand.

sottisevalenciennes

Après la guerre, la marque sottise de Valenciennes change de main.

 Depuis 2000, le chef pâtissier Philippe Guilbert Gourmandine 58 avenue du Sénateur Girard 59300 Valenciennes , qui a rajouté quatre parfums supplémentaires (violette, coquelicot, rose et citron) perpétue la fabrication du succulent bonbon.

 

Both comments and pings are currently closed.

Commentaires fermés.

%d blogueurs aiment cette page :