Amour & cuisine

Á l’occasion de la Saint-Valentin, je me suis amusé à rechercher divers aliments aliments ayant un lien avec l’amour, la cuisine, la gastronomie.

Le jour de la Saint-Valentin, le 14 février, est considéré dans de nombreux pays comme la fête des amoureux.

Les couples en profitent pour échanger des mots doux et des cadeaux comme preuves d’amour ainsi que des roses rouges qui sont l’emblème de la passion.

La Saint-Valentin est une fête laïque, ce saint ayant d’ailleurs été rayé du calendrier liturgique en 1969, mais laissé dans les calendriers régionaux.

L’origine réelle de cette fête est attestée au XIVème siècle dans la Grande-Bretagne encore catholique où le jour de la Saint-Valentin du 14 février était fêté comme une fête des amoureux car l’on pensait que les oiseaux choisissaient ce jour pour s’apparier.

Restée vivace dans le monde anglo-saxon, comme Halloween, cette fête s’est ensuite répandue à travers le continent à une époque récente.

Les mots de la cuisine et les mots de l’amour sont souvent les mêmes : Belle à croquer… une peau de pêche… une liaison

Plusieurs plats font référence à des termes liés à lamour.

D’autres mets, légumes, fruits, épices sont réputés aphrodisiaques….

De l’huître au bois bandé, au gingembre, du ginseng au chocolat en passant par un soupçon d’alcoolleurre, placebo ?

Voici un petit inventaire, à découvrir :

 

Mots doux en cuisine :

Amour en cage ou physalis ou alkékenge

 L’alkékenge, est une espèce de plante du genre Physalis et de la famille des Solanaceae.

La plante est surtout connue pour son fruit complexe, une baie comestible de couleur orange enfermée dans un calice rouge orangé semblable à une lanterne. Cette plante est parfois appelée amour-en-cage, cerise d’hiver, cerise de juif.

Amourettes

Le terme amourettes, utilisé en boucherie, peut désigner deux abats différents.

Soit les testicules d’un animal d’élevage : il est alors synonyme d‘animelles.

Soit la moelle épinière du bœuf, du mouton ou du veau (c’est la plus savoureuse des trois).

Puits d’amour

Un puits d’amour est une pâtisserie traditionnelle française.

Elle se présente de nos jours sous forme de gâteau rond en pâte feuilletée ou en pâte à choux, décorée de sucre glace, et dont le centre évidé (le puits) est fourré à la crème pâtissière caramélisée ou la confiture.

Une recette du puits d’amour est donnée par le cuisinier Vincent La Chapelle dans son Cuisinier moderne publié en 1742.

Contrairement aux versions modernes, cette pâtisserie faite de pâte feuilletée comme un vol-au-vent pour plusieurs personnes ou une croustade individuelle, était fourrée de gelée de groseille ou de marmelade d’abricot.

Saint amour

Le Saint-Amour est un vin rouge d’appellation d’origine contrôlée produit à l’extrémité méridionale du département de la Saône-et-Loirele plus septentrional des crus du Beaujolais, à l’extrême nord du vignoble, qui flirte avec les terroirs du mâconnais, était prédestiné à devenir le vin de la Saint Valentin.

L’appellation couvre la commune de Saint-Amour-Bellevue, dans le vignoble du Beaujolais. Elle est l’un des dix crus de ce vignoble, qui sont du nord au sud : le Saint-Amour, le juliénas, le chénas, le moulin-à-vent, le fleurie, le chiroubles, le morgon, le régnié, le brouilly et le côte-de-brouilly.

C’était d’ailleurs la croyance intime de celui qui fut l’artisan de la création du cru juste après-guerre, en 1946, l’un de ses plus énergiques défenseurs :  Aujourd’hui, le Saint-Amour, est constitué de terrains hétérogènes mêlant granite, argile et schiste.

Le Saint-Amour doit son nom, dit-on, à un soldat romain.

Tourment d’amour

Le tourment d’amour est un petit gâteau rond et mou, fourré à la noix de coco, originaire des îles des Saintes (Guadeloupe) dont il est la spécialité.

Selon la tradition orale, les tourments d’amour étaient préparés par les femmes des marins saintois pour réconforter leurs maris à leur retour de mer, après une rude journée.

 

Quelques produits aphrodisiaques ou réputés comme tel :

La Bible commence par une histoire de nourriture interdite : la pomme croquée par Ève, qui fut alors chassée du Paradis.

Depuis, les autorités religieuses et politiques ont si souvent invoqué cet épisode qu’il a fini par imprégner l’ensemble de nos émotions gustatives, toujours placées sous le signe du péché et de la tentation.

Ail  et oignon

L’ail et oignon: deux condiments qui donnent mauvaise haleine

Et pourtant, l’ail et l’oignon sont considérés comme stimulants et toniques, améliorant la circulation sanguine et fortifiant l’organisme.

L’ail favorise également le maintien de l’érection, par ses pouvoirs vasodilatateurs, amplifiant la circulation sanguine. Henri IV consommait tous les jours de l’ail en grande quantité pour être à la hauteur de sa réputation de grand amant.

L’oignon est célèbre pour ses propriétés aphrodisiaques… du moins s’ils sont mangés crus. 

 Les Arabes le macéraient déjà pour augmenter leur libido.

Arachides

Les arachides, elles possèdent une haute teneur en zinc.

Le zinc a un effet scientifiquement reconnu chez l’homme sur la production de testostérone et la mobilité des spermatozoïdes.

L’arachide est également riche en vitamine E qui stimule l’envie et le désir sexuel.

Artichaut

L’artichaut, son nom serait d’ailleurs lié à la « chaleur » qu’il engendrait chez de nombreuses personnes.

Ne dit-on pas « avoir un cœur d’artichaut ».

Aucune preuve scientifique n’est cependant venue confirmer ces faits.

Céleri

Le céleri, selon un dicton ancien «si la femme savait ce que le céleri fait à l’homme elle irait en chercher de Paris jusqu’à Rome »…

Au Moyen-Orient on attribuait au céleri la propriété d’engendrer des enfants mâles et son jus était considéré comme un stimulant permettant de réveiller les ardeurs masculines les plus enfouies.

Champagne

Le champagne, les bulles montent à la tête : ce vin délicat aux bulles subtiles crée un air de fête et l’action désinhibante de l’alcool, à petite dose, permet des échanges débridés.

Attention cependant aux excès !

Chocolat

Le chocolat est l’un des plus connus des aphrodisiaques.

Utilisé chez les Aztèques, le cacao était apprécié pour amplifier les préliminaires …

Introduit au XVIe siècle  à la Cour tout d’abord comme nectar sirupeux, il aurait acquis une réputation d’aliment aphrodisiaque grâce au taux de théobromine (connue pour ses effets stimulants à l’égale de la caféine qu’il contient également).

Á la fois aphrodisiaque et euphorisant, on a découvert, récemment, qu’il stimulerait la sécrétion, dans le cerveau, d’une autre substance nommée anandamide qui mime les effets du cannabis.

Pomme de terre

Les pommes de terre bénéficiaient également d’une réputation sulfureuse… en Amérique du Sud.

Apparemment, cette réputation n’a pas traversé l’Atlantique avec Parmentier.

Certes cette plante contient en très petites quantités des alcaloïdes qui pourraient avoir un effet stimulant. Néanmoins, ceux-ci sont essentiellement concentrés dans les feuilles

Produits de la mer

Les produits de la mer comme les huitres et l’anguille sont des aphrodisiaques classiques.

Ils sont riches en minéraux et vitamines qui sont essentiels pour la santé sexuelle d’un homme.

Le principal minéral dans les aliments de la mer dont la plupart des hommes manquent est le zinc qui joue un rôle très important dans la santé sexuelle masculine.

Huître

La période des fêtes est le moment de l’année où les Français consomment le plus d’huîtres.

Les huîtres, véritable aphrodisiaque naturel, un viagra naturel ?

L’huître, est riche en zinc, stimule la production de testostérone. Certaines femmes enregistrent même une production abondante de cyprine après avoir consommé ce fruit de mer. Crevettes, pétoncles, homards et crabes ont sensiblement les mêmes vertus, en raison de leur teneur élevée en iode et en phosphore.

Truffe noire

Les Grecs et les Romains prêtaient à la truffe des vertus thérapeutiques et aphrodisiaques, pouvoir qu’on lui reconnaissait encore au XIXe siècle. Mais au fait, la truffe est-elle aphrodisiaque ?

La réponse est loin d’être établie. Cependant si la truie cherche naturellement des truffes, c’est parce qu’il émane de celle-ci des parfums identiques à certaines substances que l’on trouve dans les organes sexuels du porc ! 

L’odeur inimitable de ce champignon « aphrodisiaque » vient d’un mélange de neuf composés qui se retrouvent principalement émis par les glandes sudoripares des aisselles, chez l’homme. Ce mélange comprend des squalènes (hydrocarbures) et surtout un stéroïde, l’androsténol (proche du musc) dérivé de lhormone mâle (testostérone).

En fait, la truffe serait plutôt un excitant sexuel pour les deux sexes

 

Épices de l’amour : 

Curry

Parmi les épices de l’amour, capables de réchauffer l’organisme et de favoriser la vitalité, citons également le safran, le persil, la muscade, le cumin, le clou de girofle, la cardamome ou le safran.

Si vous ne savez pas laquelle choisir, prenez du curry …

Cette épice est  un mélange de la plupart des autres épices citées précédemment…

Bois bandé ou bois d’homme

Le bois bandé est tiré d’un arbre appelé Richeria grandis, qui pousse dans les forêts tropicales. C’est une espèce endémique qui ne pousse que dans son milieu naturel.

Le nom du bois bandé est très évocateur, son autre appellation, « bois d’homme » l’est tout autant…

Une fois arrachée, l’écorce de bois bandé ne subit pas de traitement particulier, elle est simplement séchée au soleil puis ensuite conditionnée sous forme de petits bouts d’écorces de bois bandé dans des sachets en plastique.

Cantharide

La cantharide (ou « mouche espagnole« ) est une mouche longue d’un peu plus d’un centimètre, on la trouve dans les pays du sud de l’Europe.

Séchée et réduite en poudre, elle a la réputation d’être un aphrodisiaque particulièrement puissant.

La poudre de cantharide congestionne les parties génitales et permet une forte érection.

Cette préparation peut être fortement toxique.

Clou de girofle

Le clou de girofle est l’un des plus puissants aphrodisiaques naturels. Il exerce une action vasodilatatrice sur les organes génitaux.

Il est efficace en cas de surmenage mental ou physique et pour enrayer la perte de mémoire.

Cumin

Le cumin est une petite graine à l’odeur bien caractéristique.

Les Arabes attribuent au cumin une grande valeur aphrodisiaque.

Ils en font une pâte liquide formée de ses graines broyées. La graine séchée du cumin est euphorisante, surtout chez la femme.

Platine de Crémone la faisait macérer dans du vin doux en recommandant de ne pas en abuser sous peine de ressentir, en ce qui concerne les messieurs, les effets contraires.

Bernadotte, un des généraux de Napoléon, adorait le cumin, qu’il trouvait extrêmement stimulant.

Gingembre

Le gingembre,  avec sa forme de « petit homme », cette racine est utilisée depuis des millénaires et employée pour aider aux prouesses sexuelles masculines.

On le disait capable de fortifier les parties vitales et d’exciter  la semence. On lui reconnaît aujourd’hui une action vasodilatatrice sur les organes du petit bassin. Râpé frais ou confit, il serait plus efficace qu’en poudre mais doit être consommé avec modération car il est vite irritant.

Ginseng

Le ginseng est considéré comme panacée en Asie, cette racine exotique fait aujourd’hui l’objet de nombreuses études dans le domaine scientifique.

Le ginseng possède une puissante action anti-oxydante, il stimule la vitalité physique et psychique et il semble que certains de ses effets psychologiques seraient de même nature que ceux du Viagra …

Noix de muscade

La noix de muscade, fruit d’un arbre appelé le muscadier, a la réputation d’être la meilleure amie de l’homme. Elle est stimulante et possède un effet euphorisant. Précisément, elle provoque un afflux de sang dans les organes génitaux, ce qui conduit à une érection du pénis.

Chaude et épicée, la muscade dégage une odeur susceptible de provoquer un vertige avoisinant l’égarement.

La noix de muscade a une place exceptionnelle parmi les épices aux vertus réellement aphrodisiaques.

Et cela explique sans doute, au moins en partie, pourquoi, si son prix est devenu assez démocratique de nos jours …elle a été longtemps, et de loin, la plus chère de toutes les épices orientales consommées en Occident.

Vanille

La vanille  est une plante de la famille des orchidées.

Ses propriétés aphrodisiaques ont fait le tour du monde. Elle serait encore utilisée actuellement en Amérique du Sud comme remède contre les problèmes d’érection.

De plus, son exploitation massive en parfumerie n’est certainement pas anodine… Là encore aucune étude n’est venue confirmer le pouvoir sur la libido de ces gousses.

Wasabi

Un autre aphrodisiaque puissant pour les hommes est le wasabi qui est très commun dans la cuisine japonaise.

Le goût pourrait être désagréable, mais la culture japonaise dicte que les vrais hommes peuvent supporter le gout très inhabituel de wasabi.

Le wasabi est constitué de ce qu’on appelle la «plante miracle» qui est l’arbre de raifort.

C’est une très riche source de vitamines et de minéraux. À essayer comme remède et traitement impuissance masculine.

Yohimbine

La yohimbine qui est un vasodilatateur extrait de l’écorce d’un arbre africain, provoque un afflux de sang dans le pénis facilitant ainsi l’érection.

Mais attention, elle est toxique à haute dose et est contre-indiquée en cas d’anomalie hépatique, d’insuffisance rénale ou d’hypertension.

Laissez un commentaire, ou faites un lien vers cet article.

Donnez votre avis ou des informations supplémentaires

Vous devez vousLogger pour poster un commentaire