Questions & réponses sur la Gastronomie-10-

Spread the love

Théodore Zeldin  a écrit : « La gastronomie est l’art d’utiliser la nourriture pour créer le bonheur« .

Toujours à la recherche de divers renseignements  curieux, inattendus sur la Gastronomie, je vous propose une  série de questions sur la Gastronomie.

Des interrogations insolites sur divers domaines de la Gastronomie.

Si vous n’avez pas trouvé !!!!, les réponses figurent en bas de page avec une illustration photographique:

 

 

1-Quel est le plus ancien fromage de France?

2-Quelle est la plus ancienne eau de vie de France ?

3-Quel  vin français peut se déguster en bocal?

4-Qu’appelle-t-on l’or du Jura ?

5-Quel  vin français appelle-t-on  vin noir?

§

 §

§

§

§

§

§

§

§

 §

§

§

§

1-Il s’agit du Cantal.

Le Cantal est l’un des fromages les plus anciens de l’histoire. Nombreux sont les auteurs à en avoir vanté les mérites dans leurs écrits, tel Pline l’ancien, préfet sous l’Empire Romain (50 après J-C Histoire Naturelle), qui le décrivait comme « le fromage le plus apprécié du Pays de Gabalès et du Gévaudan à Rome », ou encore Grégoire de Tours (Histoire des Francs, fin VIème siècle) qui révèle que les toiles à fromages – qu’il appelle Fourme – sont lavées dans le lac de Sailhens.

Pendant des siècles, les habitants de la région virent leur vie rythmée par la fabrication saisonnière du Cantal. De mai à septembre, c’était le temps de sa conception dans les burons, constructions de pierre en haute montagne qui servaient aussi d’habitation et de cave. En octobre, les fromages étaient redescendus dans la vallée, vers les entrepôts d’Aurillac

cantalOfficiellement, il porte ce nom dès 1298.

2 –L’Armagnac est la plus ancienne eau-de-vie française. 

armagnac

La première trace date de 1310 quand Vital Dufour, prieur d’Eauze (Gers) entre 1307 et 1313, a écrit un texte sur les 40 vertus de l’Armagnac

3 –Il s’agit du vin de Chinon se déguste également en confiture ou en confit donc en bocal.

Il convient de faire bouillir le vin de Chinon afin que l’alcool d’évapore, puis de laisser infuser avec de épices (cannelle, clou de girofle, zeste orange…) puis on cuit cette préparation comme une gelée.

confitchinon

On déguste la confiture de vin de Chinon comme une confiture classique sur du pain, des viennoiseries, mais elle sert aussi à lier les sauces et peut être servie en accompagnement d’un plat de gibier.

4 –C’est le vin jaune tire son nom de sa couleur jaune or et son prestige de ses arômes, saveurs et parfums uniques.

Il doit aussi sa renommée et son goût à une élaboration très originale caractéristique du Jura: placé en fût pour 6 années de vieillissement, la part des anges s’échappe du tonneau et un voile de levures vient se former en suspension du vin, protégeant ainsi le noble breuvage d’une oxydation par l’air.

Ce sont ces levures qui permettent au vin jaune de développer tous ses arômes et sa puissance.

 

vinjaune

Rude, le vin jaune est à l’image des hommes dont il fait la fierté: pas facile à apprivoiser.

Il accompagne à merveille un vieux comté affiné de 18 mois. L’alliance de ces deux saveurs offre un vrai feu d’artifice en bouche.

5 –C’est le  vin de Cahors, un vin rouge d’appellation d’origine protégée du vignoble du Sud-Ouest de la France.

Son vignoble produit exclusivement du vin rouge avec le cépage  malbec ou auxerrois.

Il est situé à l’ouest de la ville de Cahors, à cheval sur la vallée du Lot dans le département du Lot et sur les causses du Quercy au sud de cette vallée.

Ce vignoble multiséculaire a connu une grande renommée du Moyen Âge jusqu’à la crise du phylloxéra du XIXe siècle.

Son black wine est vendu expédié de l’Angleterre jusqu’à la Russie.

Le Cahors est toujours un vin très sombre . Sa couleur profonde se situe dans le violacé noir au pourpre sombre.

Le vin noir, ainsi surnommé pour la robe ébène que lui confère son cépage, le malbec, trônait jadis sur les tables de François 1er et du tsar Pierre Le Grand.

Mais le bordeaux se met à l’utiliser pour donner un peu de couleur à son « clairet », trop pâle, faisant vite sombrer le Cahors dans l’oubli.

cahorsnoir

Au nez, le Cahors jeune présente des arômes puissants et complexes de fruits noirs (mûre, cassis, cerise noire) et d’épices (réglisse, cannelle, anis ou cacao).

En bouche, le Cahors est un vin tannique. Jeune, il offre une structure serrée et puissante, très astringente (les tanins ne sont pas encore fondus) et un peu acide ; les arômes fruités et épicés sont les mêmes qu’au nez. En évoluant, les tanins se fondent progressivement pour donner une structure dense et douce qui permet au vin de durer une décennie, voire plus.

Après deux ou trois ans, le Cahors se ferme. Il a alors des arômes fugaces et il n’est pas très intéressant. Après quatre ou cinq ans, il se développe à nouveau sur des arômes évolués de sous-bois (champignon, humus) ou de truffe.

Both comments and pings are currently closed.

Commentaires fermés.

%d blogueurs aiment cette page :